Élections 2017
avec

Rechercher un résultat

Toulouse : deux policiers percutés par une voiture, le conducteur interpellé

illustration / © MAXPPP
illustration / © MAXPPP

Deux agents de la police nationale ont été blessés jeudi soir par le conducteur d'une voiture qui les a percutés. L'homme a été interpellé, les deux policiers hospitalisés. Mais dans ce climat, le SAMU a refusé de se rendre sur place. 

Par Fabrice Valery

Deux policiers nationaux ont été blessés vers 2 heures dans la nuit de jeudi à vendredi dans le quartier du Mirail, après avoir été percutés par un véhicule dont le conducteur a tenté de se soustraire à un contrôle.

L'un des policiers a été blessé assez gravement au torse, l'autre plus légèrement au genou et à la main. Le conducteur de la voiture a pris la fuite à pied mais il a été interpellé quelques minutes plus tard.

Polémique avec le Samu

Les syndicats de police condamnent cette nouvelle agression de policiers à Toulouse mais soulèvent aussi une polémique. Selon eux, le Samu 31 a refusé de se rendre sur place pour examiner les policiers blessés. "Unité SGP apporte son total soutien aux policiers intervenants, déplore que le SAMU pourtant sollicité via le centre 15 pour médicaliser et transporter les policiers blessés ne se soit pas déplacé sur le site", écrit son représentant régional Didier Martinez dans un communiqué. Le syndicat Alliance rapporte aussi que "le service d’urgence informe les policiers qu’ils ne se déplaceront pas et demande
qu‘une patrouille de police les transporte aux urgences. Il semble donc que seule la police soit encore
présente dans certains quartiers..."


Interrogé par France 3, le CHU de Toulouse indique que la procédure s'est déroulée dans les normes. La direction du Samu a d'ailleurs écouté les bandes sonores d'enregistrement de la conversation qui fait état "d'un seul blessé au bras, en cours de transport par un véhicule de police et à moins d'un kilomètre de l'hôpital. Il a donc été décidé d'un commun accord que le véhicule de police conduise le blessé jusqu'à l'hôpital". 

Sur le même sujet

Disparition dans le massif du Canigou: le point sur les recherches

Près de chez vous

Les + Lus