Toulouse : le phénomène des îlots de chaleur dans les grandes villes intéresse les chercheurs

4° d'écart entre le Capitole et les bords de Garonne / © France 3
4° d'écart entre le Capitole et les bords de Garonne / © France 3

En ces jours de fortes chaleurs, le thermomètre s'affole à Toulouse mais les températures sont très inégales d'un quartier à l'autre. Un phénomène d'îlot de chaleur que Météo France et Toulouse Métropole ont décidé d'analyser plus précisément.

Par Michel Pech

Peu d'arbres, beaucoup de briques et du béton, l'hypercentre de Toulouse constitue ce que l'on appelle un îlot de chaleur urbain. 

Les analyses de Météo France
Ce phénomène est analysé grâce à dix-huit capteurs installés dans toute l'agglomération par Météo France en juillet.
On a pu constater notamment qu'entre la Place du Capitole et les bords de Garonne pouvaient s'afficher quatre degrés d'écart les jours de canicule. 
Météo France a lancé cette étude pour permettre l'amélioration de l'urbanisme en favorisant les îlots de fraîcheur.
Jardins entre les immeubles, sur les balcons, sur les toits, le végétal limite les effets de la chaleur.

Vidéo : le reportage de Stéphanie Bousquet et Eric Foissac
Toulouse : le phénomène des ilots de chaleur
Les températures sont très inégales d'un quartier à l'autre. Un phénomène d'îlot de chaleur que Météo France et Toulouse métropole ont décidé d'analyser plus précisément.  - Bousquet / Foissac

Sur le même sujet

Haute-Garonne : appel à témoins pour compendre la noyade d'une femme au Vernet d'Ariège

Près de chez vous

Les + Lus