Toulouse : la réforme du contrôle technique, une réforme inutile qui va coûter cher au particulier

Mission impossible pour les garagistes / © France 3
Mission impossible pour les garagistes / © France 3

La réforme du contrôle technique interviendra l'année prochaine. Les voitures vont subir un check-up très poussé : 400 points à valider. Conséquences : beaucoup de véhicules devront subir des réparations dans un délai très court. 

Par Michel Pech

Selon certains garagistes, cette mesure ne sert à rien
Les voitures réellement dangereuses partent naturellement à la casse explique un garagiste toulousain rencontré par notre équipe. Le système de contrôle français lui paraît déjà très fiable. Il ne comprend pas qu'on passe l'année prochaine de 124 à 400 points de contrôle avec des contre-visites quasi-systématiques dans les 24 heures.
Pour lui certains clients n'iront pas passer le contrôle technique faute de pouvoir payer.

Même inquiétude du côté des professionnels du contrôle technique
Cette mesure va être contre-productive à en juger les réactions des clients.

Enfin, la facture du contrôle technique pourrait doubler
Pour Michel Ribet, Président de l'Automobile Club du Midi, l'absence de concertation est une erreur majeure.
Il compte intervenir auprès des préfectures pour faire réformer ce texte.

Vidéo : le reportage à toulouse de Christine Ravier et Denis Tanchereau
Toulouse : la réforme du contrôle technique, une réforme inutile qui va encore couter cher au particulier
La réforme du contrôle technique interviendra l'année prochaine. Les voitures vont subir un check-up très poussé : 400 points à valider.  - Ravier / Tanchereau

Sur le même sujet

Millau : solidarité avec Saint-Martin

Près de chez vous

Les + Lus