Toulouse : “Top départ”, la SNCF veut chasser les retards

L'idée de la SNCF : exiger des usagers qu'ils arrivent deux minutes avant le départ du train. / © France 3 Occitanie
L'idée de la SNCF : exiger des usagers qu'ils arrivent deux minutes avant le départ du train. / © France 3 Occitanie

Les trains qui arrivent en retard : une réalité ou une fatalité ? La SNCF se lance dans la chasse aux retardataires. Une opération baptisée "Top départ". 

Par Marie Martin

Vous avez l'habitude d'arriver au dernier moment à la gare et de sauter dans le train ? La SNCF va vous faire passer cette envie ou cette habitude...

En France, un TER sur dix arrive en retard, selon la SNCF. Des retards dûs à des pannées, des incidents sur la ligne ou le manque de personnel. Mais pas seulement. Selon l'entreprise, les usagers, qui sont les premiers à déplorer ces retards, en seraient en partie responsables. Car en arrivant au dernier moment, ils perturbent la "séquence départ". 

L'idée de la SNCF est donc de les amener à davantage de discipline. L'opération s'appelle "Top départ". L'idée : obliger les usagers à se présenter deux minutes avant le départ du train. Sans quoi ils ne pourront pas monter dans le wagon.

Une pure opération de communication, selon la Fédération Nationale des Associations d'Usagers des Transports, pour laquelle on ne saurait imputer les retards de 15 ou 20 minutes des trains aux usagers. 

Voir le reportage de Michel Pech et Xavier Marchand, de France 3 Occitanie : 

Toulouse : la SNCF lance l'opération Top départ
La SNCF veut chasser les retardataires. Les trains ? Non, les usagers... - Michel Pech et Xavier Marchand



Sur le même sujet

Au commissariat de Toulouse, des élèves de CM2 découvrent le métier de policier

Près de chez vous

Les + Lus