Toulouse : un SDF condamné pour avoir laissé un de ses chiens mordre les policiers

Jérôme Wyss / © Comité de soutien / Facebook
Jérôme Wyss / © Comité de soutien / Facebook

Jérôme Wyss a été condamné à 105 heures de travail d'intérêt général et 100 euros d'amende pour les morsures infligées par l'un de ses chiens à 4 policiers. Le tribunal correctionnel a considéré que le sans domicile fixe n'avait pas lâché volontairement l'animal sur les forces de l'ordre

Par VA.

Le tribunal correctionnel de Toulouse a condamné vendredi un sans domicile fixe de 29 ans accusé de violences sur des policiers à 105 heures de travail d'intérêt général et à 100 euros d'amende pour avoir laissé l'un de ses chiens mordre 4 policiers.

Jérôme Wyss encourrait jusqu'à 5 années d'emprisonnement si les juges avaient retenu une utilisation de ses chiens comme des armes utilisées à l'encontre de l'autorité publique. Mais le tribunal a considéré que Jérôme Wyss n'avait pas lâché volontairement ses chiens sur les forces de l'ordre, comme le prétendaient les policiers.

Les faits remontent à la soirée du 4 juin dernier à Toulouse, quai de la daurade lors d'une opération de la police municipale, accompagnée de la police nationale, pour faire respecter un arrêté anti-alcool sur la voie publique. Les conditions de l'interpellation de Jérôme Wyss, connu et apprécié dans le quartier, avaient provoqué l'émotion des riverains. Un comité de soutien au jeune sdf regroupant témoins, habitants et commerçants du quartier ainsi que le prêtre de l'église de la Daurade avait été créé.

Sur le même sujet

60 personnes réunis à Nîmes pour défendre le droit au logement

Près de chez vous

Les + Lus