Tournefeuille : enseignantes et parents d'élèves manifestent pour obtenir l'ouverture d'une classe

Parents d'élèves et enseignantes manifestent pour réclamer la réouverture d'une classe fermée en juin à l'école Mirabeau de Tournefeuille (31). / © Lise Perrotte
Parents d'élèves et enseignantes manifestent pour réclamer la réouverture d'une classe fermée en juin à l'école Mirabeau de Tournefeuille (31). / © Lise Perrotte

L'école maternelle Mirabeau de Tournefeuille est fermée ce jeudi. Les enseignantes sont en grève pour réclamer l'ouverture d'une sixième classe. Rejointes dans leur mouvement par des parents d'élèves qui les soutiennent.

Par Laurence Boffet

Après avoir bloqué l'école ce matin, parents d'élèves et enseignantes de l'école maternelle Mirabeau de Tournefeuille manifestent ce jeudi matin devant le rectorat de Toulouse. Tous dénoncent des classes surchargées et réclament la réouverture d'une sixième classe fermée au mois de juin. Ils attendent une entrevue au rectorat.

Une classe fermée en juin

Dans cette école située entre la Ramée et le quartier de Saint-Simon, il y a toujours eu six classes de maternelle, explique ce jeudi Lise Perrotte, une maman d'élève adhérente à la FCPE, "mais une mauvaise évaluation des effectifs de rentrée a conduit à l'annonce d'une fermeture de classe en janvier dernierLors de la commission de juin, il nous manquait 2 élèves pour maintenir la classe ouverte et nous avons atteint ce chiffre quelques jours après la commission qui a acté la fermeture complète". 
Malgré leurs sollicitations, les parents d'élèves n'obtiennent pas gain de cause et en septembre, l'école maternelle rouvre avec cinq classes. L'inspectrice d'académie présente le jour de la rentrée compte 160 enfants inscrits. Il en manque un pour obtenir une ouverture de classe. il est inscrit dans l'après-midi mais trop tard pour l'académie. 
Aujourd'hui, "on a exactement le même nombre d'élèves que l'année dernière à la rentrée mais avec une classe en moins", se désole Lise Perrotte qui dénonce "une decision arbitraire et injuste".

Des classes à 32 et 33 élèves

Les parents d'élèves dénoncent aujourd'hui des classes surchargées : 32 élèves dans quatre classes et 33 dans la dernière. Ils s'inquiètent aussi des doubles niveaux instaurés dans toutes pour faire face à ces effectifs. Et se demandent si l'instauration des classes de CP à 12 élèves dans les écoles situées en REP+, ne se fait pas "au détriment des élèves non sectorisés en REP+".

Un quartier où la pression démographique est importante

Dans un courrier adressé au rectorat, les parents d'élèves détaillent leurs arguments pour l'ouverture d'une sixième classe. Ils font également part de leurs inquiétudes pour cette année scolaire, dans un quartier en pleine expansion où l'on compte chaque année de nouveaux arrivants. L'école Mirabeau a accueilli 20 élèves en cours d'année durant l'année scolaire 2016-2017 explique Lise Perrotte, "comment pourrons nous accueillir les nouveaux arrivants de cette année ?" s'interroge-t-elle "et dans quelles sonditions nos enfants seront-ils scolarisés?
Pour avoir des réponses, enseignantes, ATSEM et parents d'élèves ont donc décidé de faire le siège du rectorat. En attendant d'être reçus. 

Sur le même sujet

Nîmes : l’Agglo pourrait bien se passer de Kéolis pour gérer ses bus

Près de chez vous

Les + Lus