Législatives : quels seront les 49 duels en Occitanie ?

© REMY GABALDA / AFP
© REMY GABALDA / AFP

49 circonscriptions et 49 duels avec La République en Marche presque partout. Voici résumé l'enjeu du second tour en Occitanie. Côté Languedoc le FN bataillera contre LREM, côté Midi-Pyrénées ce sont les rescapés de LR et du PS qui ferrailleront. Les Insoumis sont dans 10 circonscriptions sur 49. 

Par Laurence Creusot

Vu le taux d'abstention enregistré au premier tour en Occitanie, plus de 48 %, il n'y avait plus de possibilité de triangulaires au second. Ce seront donc 49 duels que l'on pourra suivre au soir du 18 juin.

La République en Marche présente dans 47 circonscriptions sur 49

Grand gagnant de ce premier tour la République en Marche sera présente dans 47 circonscriptions. 
Les « Marcheurs » (investis ou soutenus par la République en Marche) sont au 2e tour dans 47 des 49 circonscriptions d’Occitanie.

Sur les deux cas restants : la candidate PRG Sylvia Pinel est en tête dans la 2e du Tarn et Garonne. Et Pierre Cabaré, candidat suspendu par Emmanuel Macron, fait le meilleur score dans la 1ere de Haute-Garonne.

A noter qu'à Rodez dans la 2ème de l'Aveyron, le candidat de LR se désiste au profit de la candidate LREM Anne Blanc  qui restera seule en course.


Le FN présent dans 25 circonscriptions

Le Front national a réusi le grand chelem dans les 4 circonscriptions du  départements du Gard et  les 6 des Pyrénées-Orientales. On le retrouve au second tour dans toutes les circonscriptions du littoral héraultais mais aussi dans deux ciconscriptions du Tarn, une du Tarn et Garonne et enfin la 5 ème circonscription de la Haute-Garonne Toulouse/Fronton et la 7 ème circonscription de la Haute-Garonne.
On suivra plus particulièrement 3 ciconscriptions où le FN est en ballottage favorable dans la 2ème de Perpignan, à Saint-Gilles et à Béziers et leurs candidats respectifs Louis Aliot, Gibert Collard et Emmanuelle Ménard.
© Infographie France 3
© Infographie France 3

Les insoumis présents dans 10 circonscriptions face à LREM

A Montpellier, où la France insoumise était arrivée en tête lors du scrutin présidentiel, deux circonscriptions du centre-ville présentent des candidats FI les 2ème et la 3ème.
En Ariège les deux circonscriptions qui ont perdu leurs députés socialistes, maintiennent deux candidats France insoumise.
La circonscription de Jean Glavany dans les Hautes Pyrénées, ainsi que 6 circonscriptions de Haute-Garonne ont un candidat FI.
Il s'agit de dix duels où les candidats soutenus par Jean-Luc Melenchon sont en ballottage défavorable face à des candidats LREM.

Les 6 rescapés du parti socialiste

Dans l'ex-Languedoc-Roussillon seul un socialiste, André Viola président du conseil départemental de l'Aude a réussi à se maintenir.
Le PS disparaît quasiment du paysage politique de Midi-Pyrénées. Avec 18 sièges (sur 26), les socialistes sont encore en lice dans seulemen 5 circonscriptions. L’hécatombe est surtout en Haute-Garonne avec un seul PS au 2e tour sur les 8 sièges. Ou en Ariège avec la fin du PS local.

Les duels 100 % droite

Du côté de la droite, les Républicains résistent. Les 3 députés LR sortants sont encore en lice. Mais le 2e tour va être compliqué notamment dans la 3e de la Haute-Garonne où Laurence Arribagé doit faire face à la République en Marche.
En Lozère pierre Morel à l'Huisier a près de 10 points d'avance sur le candidat LREM Francis Palombi novice en politique.

 

A lire aussi

Sur le même sujet

SUIVEZ LES ELECTIONS SENATORIALES 2017 SUR FRANCE INFO

Sète: luthier, un métier de passionné

Près de chez vous

Les + Lus