LRMP : le FN chante la Marseillaise lors de l'assemblée plénière, Carole Delga réplique

La première assemblée plénière du Conseil régional de la région Languedoc-Roussillon-Midi-Pyrénées tenue à Montpellier a été marquée, vendredi, par de vifs échanges entre les élus FN et la présidente socialiste Carole Delga.

Le groupe FN lors de la première assemblée plénière du Conseil régional de la région Languedoc-Roussillon-Midi-Pyrénées à Montpellier - 15 avril 2016
Le groupe FN lors de la première assemblée plénière du Conseil régional de la région Languedoc-Roussillon-Midi-Pyrénées à Montpellier - 15 avril 2016 © Maxppp

Dès le début de cette première assemblée plénière du Conseil régional de la région Languedoc-Roussillon-Midi-Pyrénées tenue à Montpellier, le FN a protesté contre le fait que la Marseillaise n'était pas entonnée et ses élus, France Jamet en tête, se sont levés pour la chanter.

"Aimer la France, ce n'est pas chanter la Marseillaise"


"Aimer la France, ce n'est pas chanter la Marseillaise, c'est surtout travailler pour l'intérêt des Français" leur a rétorqué Carole Delga, vivement applaudie par sa majorité.
Lors d'une conférence de presse, Carole Delga a dénoncé de la part du FN "une stratégie minable d'attaques personnelles et sexistes". "Le FN fait son cinéma", a-t-elle estimé, "ça ne me déstabilise pas".

"Les caprices de Julien Sanchez ne m'émeuvent pas"


Interrogée sur les menaces du maire FN de Beaucaire Julien Sanchez de la poursuivre en justice concernant la non signature du contrat de ville, Carole Delga a répondu : "les caprices de Julien Sanchez ne m'émeuvent pas. Ce Monsieur en novembre ne se déplace pas pour signer le contrat de ville qu'il baptise +contrat de rien+ puis il part en croisade contre Carole Delga".

Le FN ne veut pas de "Occitanie-Pays catalan"


Elle a expliqué que l'Etat "ne partage pas" trois projets présentés par la municipalité de Beaucaire : la nécessité d'un nouveau lycée, d'un centre de formation d'apprentis (CFA) et la rénovation de la gare.
Un conseil municipal exceptionnel doit se tenir mardi matin à Beaucaire pour décider de poursuites pénales à l'encontre de Carole Delga pour "discrimination".
Vendredi, le lancement de la consultation citoyenne sur le nom de la région a été voté. Mais, là encore, le FN a exprimé, en vain, une
opposition sur l'un des cinq noms retenus - Occitanie-Pays catalan, estimant que la référence au catalan évoquait des aspirations "séparatistes". Mais son amendement a été repoussé.

Les citoyens consultés à partir du 9 mai


Une consultation via des formulaires internet et papier aura donc lieu du 9 mai au 10 juin sur le nom de la nouvelle région. Les participants devront donner un ordre de préférence sur cinq noms proposés : Languedoc; Languedoc-Pyrénées; Occitanie; Occitanie-Pays Catalan; et Pyrénées-Méditerranée.
Cette consultation sera ouverte à toutes les personnes âgées de plus de 15 ans, habitant la région ou déclarant y avoir leurs attaches. Au terme de cette consultation citoyenne, l'Assemblée plénière du 24 juin adoptera une résolution sur le nouveau nom de la région.
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
région occitanie politique fusion des régions réforme territoriale carole delga rassemblement national polémique société
l’actualité de votre région, dans votre boîte mail
Recevez tous les jours les principales informations de votre région, en vous inscrivant à notre newsletter