Élections 2017
avec

Rechercher un résultat

Montpellier : 3 mois de prison requis contre le militant Jules Panetier pour outrage à agent

Le jeune militant Montpelliérain Jules Panetier dénonce un harcèlement policier - 15 mars 2017 / © France 3 LR
Le jeune militant Montpelliérain Jules Panetier dénonce un harcèlement policier - 15 mars 2017 / © France 3 LR

Le procureur a requis 3 mois de prison ferme à l'encontre de Jules Panetier, soupçonné d'avoir tenu des propos insultants incitant à la haine contre un policier. Le jeune Montpelliérain dénonce un harcèlement policier et considère qu'à travers lui, la police veut décrédibiliser le mouvement social.

Par Zakaria Soullami

3 mois de prison ont été requis contre le jeune militant Jules Panetier, ce jeudi, au tribunal correctionnel de Montpellier.



Rassemblement de soutien


Une cinquantaine de militants s'est par ailleurs rassemblée, ce jeudi matin, devant le TGI de Montpellier pour soutenir Jules Panetier, un militant soupçonné d'outrage à agent et jugé ce matin.

Rassemblement de soutien Jules Panetier, un militant jugé à Montpellier pour outrage à agent
Une cinquantaine de militants s'est par ailleurs rassemblée, ce jeudi matin, devant le TGI de Montpellier pour soutenir Jules Panetier, un militant soupçonné d'outrage à agent et jugé ce matin. - France 3 LR

3 mois de prison requis


Ce matin, le procureur a donc requis trois mois de prison ferme contre lui, une peine susceptible d'être aménagée. Le jugement a été mis en délibéré au 20 avril prochain.
Pour rappel, le jeune militant avait déjà été condamné il y a 6 mois pour menaces téléphoniques à agent, accusations qu'il a toujours niées.

Un reportage de Laurent Beaumel et Franck Detranchant
Montpellier (34) : 3 mois de prison requis contre le militant Jules Panetier pour outrage à agent
Le procureur a requis 3 mois de prison ferme à l'encontre de Jules Panetier, soupçonné d'avoir tenu des propos insultants incitant à la haine contre un policier. Le jeune Montpelliérain dénonce un harcèlement policier et considère qu'à travers lui, la police veut décrédibiliser le mouvement social. - France 3 LR - Un reportage de Laurent Beaumel et Franck Detranchant

A lire aussi

Sur le même sujet

Céret (66) : le Céret sportif s’impose face à Mauléon et accède à la Fédérale 1

Près de chez vous

Les + Lus