Mort d'une chanteuse en plein concert dans le Lot : l'électrocution, “plus que probable”

La gendarmerie juge "plus que probable" l'électrocution de la chanteuse Barbara Weldens. L'enquête devra déterminer les raisons de cette électrocution. / © France 3 Occitanie
La gendarmerie juge "plus que probable" l'électrocution de la chanteuse Barbara Weldens. L'enquête devra déterminer les raisons de cette électrocution. / © France 3 Occitanie

La gendarmerie de Cahors, en charge de l'enquête de la mort de Barbara Weldens, juge "plus que probable" la thèse de l'électrocution. L'enquête devra déterminer pourquoi l'artiste héraultaise s'est électrocutée.

Par Aubin Laratte

48 heures après la mort de Barbara Weldens, sur la scène du festival Léo Ferré à Gourdon (Lot), la gendarmerie privilégie la thèse de l'électrocution. "C'est la piste la plus probable", confirme une source à la gendarmerie de Cahors, qui a la charge de l'enquête.

Les gendarmes devront déterminer dans quelles conditions la chanteuse s'est électrocutée.

L'accident s'est produit mercredi soir. La chanteuse héraultaise était en train de chanter dans ce le cadre de ce festival, organisé dans l'église des Cordeliers, lorsqu'elle est tombée au sol.

Sur le même sujet

toute l'actu musique

A Toulouse, des parents d'élèves se mobilisent pour des familles sans logement

Près de chez vous

Les + Lus