Les péages autoroutiers augmentent de 1,2 % dans la région, plus que la moyenne nationale

Péage illustration / © Maxppp
Péage illustration / © Maxppp

Le réseau des Autoroutes du Sud de la France (Vinci Autoroutes) est le plus touché par la hausse des tarifs des péages. Explications. 

Par France 3

Après une hausse de 1,63 % en 2016 (alors que la moyenne nationale était de 1,12 %), les tarifs des péages du réseau des autoroutes du sud de la France (groupe Vinci) augmentent à nouveau ce 1er février 2017 de 1,2 % alors que la moyenne nationale est de 0,76 %.

Double peine donc pour les usagers des autoroutes de la région Occitanie qui subissent en un an, deux augmentations successives supérieures à la moyenne nationale. 

A titre d'exemples, à partir de ce 1er février, il vous en coûtera : 
  • 22,5 euros entre Toulouse et Montpellier
  • 14 euros entre Perpignan et Montpellier
  • 5,5 euros entre Toulouse et Montauban
Vinci Autoroutes expliquait en novembre dernier, lors de l'annonce de ces augmentations, qu'en plus du rattrapage de l'inflation, il s'agissait pour le groupe de financer la construction de la Transeuropéenne. Il s'agit de prolonger vers l'Est l'autoroute A89 (Bordeaux-Lyon via Brive et Clermont-Ferrand) : en 2018, elle doit relier Bordeaux à Genève. Coût : 1 milliard d'euros. S'ajoutent 500 millions supplémentaires pour différents travaux sur le réseau. 

Ce sont donc les automobilistes qui vont financer une partie de ces équipements. Mais les hausses successives (après le gel de 2015) font grincer des dents : l'association 40 millions d'automobilistes a lancé une pétition en ligne contre les péages trop chers

Sur le même sujet

Des feux d'artifice une fois par semaine tout l'été à La Grande-Motte

Près de chez vous

Les + Lus