Violences policières présumées à Vias : 2 jeunes témoins racontent

Vias (Hérault) - des policiers municipaux interpellent un jeunes - 18 février 2017. / © facebook image amateur
Vias (Hérault) - des policiers municipaux interpellent un jeunes - 18 février 2017. / © facebook image amateur

Que s'est-il passé samedi à Vias dans l'Hérault en marge du carnaval ? L'IGPN, la police des polices a été saisie après des accusations de violences policières. Un jeune homme aurait été victime de plusieurs coups aux visages par un policier municipal. 2 témoins racontent la scène filmée par un ami.

Par Fabrice Dubault

Postée sur les réseaux sociaux, la vidéo des violences policières présumées de Vias a été vue près de 300.000 fois.

Elle montre un jeune homme de Bessan entouré de 3 policiers municipaux. L'un d'eux semble porter des coups au visage de l'adolescent de 16 ans. Une interpellation à laquelle ont assisté 2 jeunes qui témoignent.

Ils ont commencé à agresser le jeune. Un est descendu de la moto, il lui a sauté dessus, il lui a mis un chassé et une patate. Le jeune, il disait "arrêtez de me frapper !". Et quand le jeune a vu qu'on le filmait, cest là qu'il a dit "frappez moi" car il savait qu'il allait avoir une preuve de son agression. (...) Ils l'ont confondu avec un autre jeune, ils lui mettaient des gifles parce qu'il ne voulait pas dire où il habitait. Ils se sont emportés en fait" témoigne Ness qui a vu l'altercation depuis un balcon.

Enzo témoigne "Au début, on croyait que c'était une bagarre normale. Puis on a vu un policier qui bloquait la rue pour dévier les voitures. Il y avait un collègue à terre avec 3 policiers, il se prenait des gifles et un coup de poing dans la tête, avec le gant de protection des policiers. Ils ont pas bien fait leur boulot, car c'est un mineur. (...) La moto du policier n'a pas été renversée, c'est même lui qui l'a mise sur béquille avant de descendre".

Que s'est-il passé avant l'incident qui aurait pu déclencher ces réactions ? Difficile d'y voir clair.
Les explications varient selon les uns ou les autres. Pour le maire de Vias, c'est une agression sur un policier à moto qui est à l'origine de cette arrestation. Ensuite les forces de l'ordre n'auraient fait que leur travail.

Il n'y a pas de polémique. Les faits au départ sont des violences commises par un groupe de jeunes sur un policier municipal. Policier municipal qui a été passé à tabac et qui a 7 jours d'ITT. D'où l'arrestation d'un jeune. Donc pas de polémique" affirme Jordan Dartier, maire de Vias.

Toujours est-il que le procureur de la République de Béziers a ordonné mardi, plusieurs enquêtes pour établir les responsabilités.
Une confiée à la gendarmerie de Pézenas concernant d'éventuelles violences sur le policier et une autre confiée à l'IGPN, la police des polices, pour les violences présumées commises par un policier municipal sur un mineur.

Ce mercredi soir, malgré de nombreuses sollicitations, nous n'avons pu joindre ni la jeune victime, ni sa famille.

Vias (34) : 2 témoins racontent l'arrestation d'un jeune homme par des policiers municipaux
Que s'est-il passé samedi à Vias dans l'Hérault en marge du carnaval ? L'IGPN, la police des polices a été saisie après des accusations de violences policières. Un jeune homme aurait été victime de plusieurs coups aux visages par un policier municipal. 2 témoins racontent la scène filmée par un ami. - F3 LR - Reportage : L.Calmels et E.Garibaldi

 

A lire aussi

Sur le même sujet

Pyrénées Orientales : La Poste a-t-elle abandonné les Garrotxes ?

Près de chez vous

Les + Lus