Pour le député de l'Hérault Patrick Vignal, la polémique sur l'emploi de sa fille est “stérile”

Patrick Vignal (LREM), député sortant de l'Héraul candidat aux législatives 2017 dans la 9ème circonscription de l'Hérault
Patrick Vignal (LREM), député sortant de l'Héraul candidat aux législatives 2017 dans la 9ème circonscription de l'Hérault

Au moins deux députés LREM ont embauché les enfants d'autres députés. Parmi eux, le député de la Manche Bertrand Sorre, qui travaille avec la fille de Patrick Vignal, député de l'Hérault. Pour l'élu de Lunel, la polémique n'a pas lieu d'être

Par RD

Un "petit arrangement entre amis". C’est avec ces termes que le site d’information Streetpress a révélé que la fille du député héraultais Patrick Vignal, Maryll Vignal, a été embauchée par un autre député La République en Marche, l’élu de la Manche Bertrand Sorre.

Face aux réactions suscitées, Patrick Vignal entend se montrer ferme : "Arrêtons ces polémiques stériles !" nous déclare-t-il.

L’élu réfute l’utilisation du mot "emplois croisés", soulignant que lui-même n’a embauché aucun proche de son homologue : "Bertrand Sorre ne m’a proposé personne, il a ses collaborateurs et j’ai les miens !"

Surtout, le député met en avant les compétences de sa fille, "rigoureuse et sérieuse". Patrick et Maryll Vignal ont travaillé ensemble jusqu’à ce que la nouvelle loi de moralisation votée cet été interdise aux parlementaires d’embaucher leurs conjoints ou leurs enfants.

L’élu de Lunel note qu’il a été "l’un des premiers" à mettre fin à la collaboration avec son enfant. Pour autant, avance-t-il, rien n’interdit à sa fille de travailler pour un autre parlementaire :

De quel droit devrait-elle arrêter son emploi ? Elle ne peut plus travailler parce que son père est parlementaire ? On est chez les fous là !



Le député de l'Hérault Patrick Vignal au coeur d'une polémique
La polémique concerne sa fille, employée par un autre député LREM - France 3 Occitanie - Daniel de Barros



© Capture d'écran
© Capture d'écran



Concernée par la même polémique, Nicole Trisse déplore "un amalgame"

Au moins un autre député LREM est concerné par la  "combine" mise en avant par Streetpress : la députée de Moselle Nicole Trisse, dont la fille Charlie Trisse travaille pour le député mosellan Christophe Arend.

Auprès de l’AFP, Nicole Trisse a réagi à l’affaire en déplorant "un amalgame entre emplois familiaux et emplois fictifs".

"Ma fille est dans la sphère politique depuis trois ans, elle est compétente et avait déjà travaillé avec le député Bertrand Pancher (UDI) dans le passé. C'est elle qui a en fait signalé que je suis devenue députée", a déclaré l’élue LREM.

Dans un communiqué, l’avocat de Christophe Arend a expliqué que "la loi sur la moralisation de la vie publique autorise un parlementaire à embaucher la fille ou le fils d'un autre parlementaire" car "elle ne l'interdit pas". "Et puisqu'au sens de la loi, il n'est pas immoral qu'un parlementaire embauche la fille d'un autre parlementaire, c'est précisément qu'au sens de cette même loi, il est parfaitement moral que de le faire".

A lire aussi

Sur le même sujet

SUIVEZ LES ELECTIONS SENATORIALES 2017 SUR FRANCE INFO

Ariège : réquisitoire sévère pour l'éleveur poursuivi pour feux d'écobuage non déclarés

Près de chez vous

Les + Lus