La fin des ordinateurs gratuits pour tous les lycéens du Languedoc-Roussillon

L'Ordi gratuit de la région Languedoc-Roussillon - archives / © F3 LR
L'Ordi gratuit de la région Languedoc-Roussillon - archives / © F3 LR

La rentrée 2017 sonne le glas de la gratuité des ordinateurs portables pour tous les lycéens languedociens. Carole Delga a décidé de revenir sur une promesse de campagne. Un changement qui n'est évidement pas du goût des enseignants et des parents d'élèves.

Par Claire Pain

La présidente PS de la région Occitanie a décidé de faire machine arrière. La fusion des régions Languedoc-Roussillon et Midi-Pyrénées a eu raison du dispositif ou du moins en a changé les règles : les ordinateurs ne seront pas gratuits en Midi-Pyrénées, pas plus qu'en Languedoc-Roussillon.
Une décision qui suscite l'incompréhension des enseignants et des parents d'élèves.

Depuis 2011, tous les lycéens en classe de seconde en Languedoc-Roussillon, se voyaient offrir un ordinateur portable, financé par l'ancienne région.

Nouveaux pré-requis avant attribution


Six ans après l'instauration de cette mesure par Georges Frêche, la gratuité est désormais réservée aux établissements labellisés "numériques", aux écoles de la seconde chance et aux bénéficiaires de l'allocation rentée.

Pour les autres, l'ordinateur est soumis à une condition de ressources. Certaines familles devront débourser jusqu'à 315 euros pour leurs enfants.

Les enseignants s'indignent de la fin de l'équité. 

Mais pour la région, l'enjeu c'est d'inciter les lycées à proposer un projet numérique afin de décrocher le label. La moitié des établissements occitans l'a déjà obtenu.

Cette année, environ 60.000 ordinateurs vont être distribués gratuitement dans les lycées de la région Occitanie. Une famille sur deux en bénéficiera.

Reportage de Delphine Aldebert  et François Jobard.

Occitanie : la fin des ordinateurs gratuits pour tous les lycéens
La rentrée 2017 sonne le glas de la gratuité des ordinateurs portables pour tous les lycéens languedociens. Carole Delga a décidé de revenir sur une promesse de campagne. Un changement qui n'est évidement pas du goût des enseignants et des parents d'élèves. - F3 LR - Reportage : D.Aldebert et F.Jobard


 

A lire aussi

Sur le même sujet

SUIVEZ LES ELECTIONS SENATORIALES 2017 SUR FRANCE INFO

Au commissariat de Toulouse, des élèves de CM2 découvrent le métier de policier

Près de chez vous

Les + Lus