Foire de Montpellier: UFC que choisir sort le carton rouge

Image d'illustration / © PHOTOPQR/LE REPUBLICAIN LORRAIN
Image d'illustration / © PHOTOPQR/LE REPUBLICAIN LORRAIN

UFC Que choisir voit rouge. L'association de consommateurs a souhaité vérifier la bonne application de la loi quant au droit de rétractation spécifique dans les foires et salons. A Montpellier, le résultat est édifiant: 70 % des stands visités n'ont aucun panneau. Carton rouge !

Par Olivier Le Creurer

La loi sur la consommation (loi Hamon) du 17 mars 2014 a renforcé l’obligation des exposants dans les foires et salons quant au droit de rétractation. Ainsi, l’arrêté du 2 décembre 2014 oblige l’exposant à afficher sur son stand de manière visible un panneau (au format au moins A3) portant la mention : "Le consommateur ne bénéficie pas d’un droit de rétractation pour tout achat effectué dans cette foire (ou sur ce stand)" (avec une police égale ou supérieure à 90). 

Le reportage d'Anthony Halpern et Franck Detranchant 

Foire de Montpellier: UFC que choisir sort le carton rouge
UFC Que choisir voit rouge. L'association de consommateurs a souhaité vérifier la bonne application de la loi quant au droit de rétractation spécifique dans les foires et salons. A Montpellier, le résultat est édifiant: 70 % des stands visités n'ont aucun panneau. Carton rouge ! - France 3 LR - Anthony Halpern et Franck Detranchant


C’est pour vérifier l’application de cette obligation que les enquêteurs de l’UFC Que Choisir Montpellier se sont rendus à la foire de Montpellier (jusq'au 16 octobre) et ont parcouru samedi et dimanche 132 stands. A charge pour eux de détecter la présence du panneau et s’il existait sa visibilité.

Sur 132 stands visités :
  • Sur 92 (soit 70%) aucun panneau n’a pu être détecté. 
  • Sur 10 (7%) le panneau existait mais n’était pas très visible et pas forcément réglementaire. 
  • Sur 30 (23%) le panneau était bien visible.
L’UFC Que Choisir Montpellier va faire part de ce constat à la direction de la foire de Montpellier en lui demandant de rappeler cette obligation aux exposants et de contribuer à l’information des consommateurs notamment sur le site de la foire et à la Direction Départementale de Protection des Populations (DDPP) de l’Hérault à qui incombe la vérification du respect de la réglementation.

A lire aussi

Sur le même sujet

Pyrénées-Orientales : le procès de l’assassinat de Rosine Roig s’ouvre ce vendredi

Près de chez vous

Les + Lus

Les + Partagés