Hérault : les foires aux vins dans les grandes surfaces se professionnalisent

illustration / © F3 LR
illustration / © F3 LR

Les traditionnelles foires aux vins de septembre ont envahi les supermarchés. Et les grandes surfaces redoublent d'efforts pour séduire leurs clients en s'inspirant de plus en plus ouvertement du décor, de la communication et des codes des cavistes professionnels.

Par Fabrice Dubault

Dans les foires aux vins, les consommateurs sont parfois gagnants. On trouve des bonnes bouteilles à des prix intéressants. Mais les professionnels eux restent prudents, notamment sur les retours financiers vers la viticulture. Souvent dans les grandes surfaces, il s'agit plus de déstokage massif à bas coûts que de bonnes affaires qualitatives.

Foire aux vins au supermarché...


Des viticulteurs et des clients autour d'un tonneau, un buffet composé de mets de choix, un décor soigné avec pierres factices, feuilles de vignes en plastique et casiers... Les apparences sont parfois trompeuses. Cette soirée ne se déroule pas dans un caveau, mais bien au beau milieu d'un supermarché.

Dans cette grande surface de Montpellier, ce soir là, c'est l'avant première de la foire aux vins. Les meilleurs clients ont été conviés pour une dégustation avec des vignerons. Comme chez un caviste...

Ce type d'opération est loin d'être une exception. C'est même une véritable tendance depuis quelques années. La faute aux sites de vente sur internet.
Face à cette nouvelle concurrence, les hypers jouent à fond la carte de la proximité, du terroir...

... comme chez le caviste


Les hypers qui se la jouent comme les cavistes. Une idée qui fait grincer des dents... chez les cavistes !
Dans un magasin de Montpellier, on organise du coup, une VRAIE foire aux vins. Un clin d'oeil amical pour rappeler aux consommateurs une différence de taille.

Nous, on ne fait pas du déstokage, ce que l'on met en avant durant un mois, ce sont de belles bouteilles, à point, à des prix plus doux, pour le partage et pas pour du merchandising" explique ce caviste.


Trouver une bonne bouteille à prix cassé, c'est souvent la motivation du consommateur. Et si les groupes indépendants jouent le jeu, les grandes centrales sont parfois plus agressives pour offrir ce graal à leurs clients.
Alors, les hypers se la jouent comme les cavistes ? Oui répond la profession, mais attention à ne pas pousser le bouchon trop loin.

La notion de promotion, souvent, en grande surface, c'est uniquement une notion de prix. Nous on s'insurgent, car c'est la survie du viticulteur et du terroir qui est en jeu" précise un autre caviste.


En 2016, le chiffre d'affaire des foires d'automne dans les grandes surfaces a presque atteint les 500 millions d'euros. Un résultat en constante progression ces dernières années.

Castelnau-le-Lez (34) : les foires aux vins dans les grandes surfaces se professionnalisent
Les traditionnelles foires aux vins de septembre battent leur plein dans les supermarchés. Et les grandes surfaces redoublent d'efforts pour séduire leurs clients en s'inspirant de plus en plus ouvertement du décor, de la communication et des codes des cavistes professionnels. - F3 LR - Reportage : S.Banus, E.Garibaldi et O.Brachard

 

Sur le même sujet

Au commissariat de Toulouse, des élèves de CM2 découvrent le métier de policier

Près de chez vous

Les + Lus