“A Lez” : une web-série humoristique made in Montpellier

Dans le premier épisode, différents jeunes à la recherche d'une colocation défilent, façon speed-dating. / © A Lez
Dans le premier épisode, différents jeunes à la recherche d'une colocation défilent, façon speed-dating. / © A Lez

Une vingtaine de montpelliérains ont créé une web-série humoristique, qui raconte le quotidien, aventures et mésaventures, d'un groupe de jeunes dans la ville.

Par Richard Duclos

"A Lez", c’est le nom d’une nouvelle web-série 100% montpelliéraine. Le premier épisode, de cinq minutes, a été diffusé sur YouTube le 16 juillet. La série en compte six au total, qui seront mis en ligne le dimanche, toutes les deux semaines.

Le synopsis est simple, mais efficace. "Trois jeunes très différents les uns des autres emménagent ensemble, et vont vivre des aventures dans la ville", résume Clément Aubin, le producteur exécutif.

A Lez
Premier épisode d'une saison qui en compte six.

Chacun des personnages a un caractère bien typé :

Il y a l’étudiant en droit, élève modèle, face à un autre garçon un brin déjanté, peu présentable, préoccupé par rien sinon sa chicha, et une jeune fille férue d'art, maladroite et un peu timide.


Par la jeunesse, pour la jeunesse


Le but de cette série : que les spectateurs se reconnaissent en elle. Ils retrouveront ainsi différents lieux montpelliérains au fil des épisodes, comme la place de la Comédie, l’arrêt de tram Rives du Lez ou encore la plage de Carnon.

Nous avons aussi essayé de multiplier les références à la vie artistique de la ville, explique Clément Aubin. Nous avons par exemple filmé dans des lieux avec des œuvres réalisées par des artistes locaux, comme le colleur Mara.



L’identification sera permise aussi par les aventures vécues par les héros : fêtes, galères, colocation, c’est avant tout le quotidien des jeunes qui est raconté.


Initiée par le média participatif Le Nouveau Montpellier, A Lez est le fruit du travail d’une vingtaine de jeunes du coin, étudiants au cours Florent, en théâtre, en cinéma, ou encore en communication. Chacun a apporté ses compétences et ses idées, pour un résultat drôle et décalé.

2 000 € de budget


Le tournage, commencé début 2017 en parallèle des cours, a pris trois mois environ. Avec un budget plus que réduit : moins de 2 000 €. La réalisation d’une saison 2, avec davantage de moyens, est en cours de réflexion. En 48 heures, la première vidéo a fait plus de 4 000 vues. Mais comme le souligne Clément Aubin, A Lez est avant tout une série faite "par pur plaisir".

Rendez-vous le dimanche 30 juillet pour un nouvel épisode, "Le déjeuner".

© A Lez
© A Lez

 

Sur le même sujet

toute l'actu cinéma

Gard : une activité touristique en baisse

Près de chez vous

Les + Lus