Montpellier : Le maire Philippe Saurel mis en examen pour diffamation

Phippe Saurel, maire de Montpellier / © PHOTOPQR/LE MIDI LIBRE/MAXPPP
Phippe Saurel, maire de Montpellier / © PHOTOPQR/LE MIDI LIBRE/MAXPPP

Le maire de Montpellier a été mis en examen pour diffamation suivant une plainte déposée par Mickaël Delafosse, opposant socialiste à la mairie. "Je me défendrai sans aucun souci," assure Philippe Saurel.

Par Olivier Le Creurer

Cette mise en examen est provoquée par la plainte d'un élu de l'opposition, et conseiller départemental, Mickaël Delafosse, suite à des propos tenus par Philippe Saurel lors d'un conseil de Métropole le 25 octobre 2016. qui aurait sous-entendu, sans le nommer, qu'il aurait favorisé l'obtention d'un appartement à Eric Boisseau. " Madame Jannin, si je comprends bien. Sur le 2ème canton, le conseiller général distribue les logements participatifs à ses amis, c'est ça ? A quelle horreur ! Quelle vilénie ! Mais il ne pourra pas vendre des cartes du PS puisque monsieur Boisseau est vert."

 Madame Jannin, si je comprends bien. Sur le 2ème canton, le conseiller général distribue les logements participatifs à ses amis, c'est ça ?


A écouter à 1h39"25



Le président de la Fédération nationale des associations d'usagers des transports avait sévèrement critiqué la politique en matière de déplacements. Il visait notamment le doublement de l'A9 et la nouvelle gare de la Mogère. 

Interrogé par Midi Libre, Philippe Saurel se dit très serein: "En droit de la presse, la mise en examen est automatique dès lors que la plainte est nominative. On m'a attaqué, j'ai répondu, je me défendrai sans aucun souci."

Stéphanie Jannin, déléguée à l'urbanisme et à l'Aménagement durable, est également poursuivie par la plainte de Mickaël Delafosse. Lire à 1h36'40.

 

Sur le même sujet

Gard : une activité touristique en baisse

Près de chez vous

Les + Lus