A Montpellier, les maisons d’accueils des patients, comment ça marche ?

La maison La Pasquière à Montpellier accueille patients et familles depuis maintenant 40 ans - septembre 2017 / © France 3 LR
La maison La Pasquière à Montpellier accueille patients et familles depuis maintenant 40 ans - septembre 2017 / © France 3 LR

A Montpellier, la Pasquière est une maison hospitalière. Depuis plus de quarante ans elle accueille les patients et leurs proches le temps de leurs soins. Mais comment ça fonctionne ?

Par Joane Mériot

Depuis deux ans, les maisons hospitalières sont reconnues par l’état comme étant des organismes d’intérêt général en France. C’est-à-dire qu’elles fonctionnent comme des associations, avec des dons.

Leur existence permet à des familles venant de très loin de se loger le temps des soins pour une somme raisonnable. Ces maisons ne sont pas des hôtels mais de véritables lieux de vie ou le personnel est pour la grande majorité des bénévoles.

La Pasquière, à Montpellier est l’une des 39 maisons à but non lucratif que compte la France.

La Pasquière est à deux pas des hôpitaux de Montpellier. Depuis plusieurs jours, Béatrice loge ici avec son amie :

"Il y a beaucoup d’humanité dans ce lieu, on côtoie des familles qui sont dans le même cas que nous, donc on peut s’identifier aux autres de part nos souffrances. Nos petits mots, donc à partir de là, on ne se connaît pas mais on se comprend."

 

La famille, un précieux soutien lors d'une hospitalisation


Elle a parcouru 8000 kms depuis la Guadeloupe, là où elle est née, pour consulter en neurochirurgie. Le service du Professeur Duffau est reconnu mondialement, il accueille des patients du monde entier.


Les excellents résultats que l’on peut avoir à l’heure actuelle c’est grâce à notre réseau, et il passe d’abord par le patient et la famille et pas seulement par le personnel soignant, médical et paramédical.


Malgré les milliers de kilomètres qui les séparent de la Guadeloupe, Béatrice et son amie vont pouvoir vivre plus sereinement cette hospitalisation externalisée dont le coût est 10 fois moins élevé qu'à l'hôpital.

"Tous les matins, on essaye de leur proposer une activité pour qu’elles pensent à autre chose mais aussi qu’elles pensent à elles, car ces personnes pensent souvent à leurs malades et elles s’oublient."


Seul bémol ces séjours ne sont pas toujours remboursés par les mutuels.
Avec ses 52 chambres dont une suite familiale, la Pasquière fêtera en janvier prochain ses 40 ans.

Le reportage de Laurent Beaumel et Juliette Mörch


A Montpellier, les maisons d’accueils des patients, comment ça marche ?
A Montpellier, la Pasquière est une maison hospitalière. Depuis plus de quarante ans elle accueille les patients et leurs proches le temps de leurs soins. Mais comment ça fonctionne ? - France 3 LR - Laurent Beaumel et Juliette Mörch

 

Sur le même sujet

Aude : maître ébéniste cherche apprenti pour éventuelle succession

Près de chez vous

Les + Lus