Procès des paris suspects : Nikola et Luka Karabatic définitivement condamnés

Après s'être pourvus en cassation au lendemain de leur procès en appel à Montpellier, les Karabatic viennent de décider de retirer leur action. Les peines de prison avec sursis et les amendes prononcées contre eux en appel sont donc confirmées et l'affaire des paris suspects est juridiquement close.

Luka et Nikola Karabatic devant le palais de justice de Montpellier - juin 2015.
Luka et Nikola Karabatic devant le palais de justice de Montpellier - juin 2015. © maxppp

L'affaire des paris suspects du MAHB est terminée pour la justice


Selon nos confrères de l'Equipe, Nikola et Luka Karabatic ont finalement décidé de retirer leur pourvoi en cassation. L'affaire des paris suspects, démarrée le 18 mai 2012, est donc terminée. Et les peines de prison avec sursis prononcées en appel confirmées.

En appel, début février 2017, les frères Karabatic ont été condamnés à 2 mois de prison avec sursis, assortis de 10.000 euros d'amende pour complicité d'escroquerie par manoeuvre frauduleuse.
Le retrait de leur pourvoi en cassation confirme donc ces peines et signifie qu'ils acceptent la décision de la justice.

"Le mal est fait, ils veulent passer à autre chose", a déclaré mardi à l'AFP l'avocat qui avait annoncé leur pourvoi en cassation, Jean-Marc Darrigade. Leur condamnation devient ainsi définitive, a-t-il ajouté.


A l'audience, Nikola Karabatic avait nié tout trucage du match, quand son frère Luka reconnaissait avoir parié avec sa compagne Jennifer Priez, évoquant la "bêtise d'un jeune joueur".

Le procès en appel à Montpellier.
Retrouvez tous nos articles depuis le début de l'affaire.


Une affaire de triche organisée révélée en 2012 par France 3 Languedoc-Roussillon


L'enquête a démarré en mai 2012 après une plainte de la Française des Jeux et un signalement auprès de l'Arjel, l'Autorité de régulation des jeux en ligne.
La FDJ soupçonnait des paris suspects sur le match Cesson-Montpellier, joué le 12 mai 2012 à Cesson-Sévigné.

France 3 Languedoc-Roussillon vous révélait l'affaire dès le 25 septembre 2012.

Plus de 100.000 euros avaient été engagés par des joueurs de Montpellier et leurs proches, sur une défaite du MAHB à la mi-temps.

Au total, 16 prévenus ont comparu devant la justice dans cette affaire. Les peines s'échelonnent en appel de 10.000 euros d'amende avec sursis à quatre mois de prison avec sursis et 40.000 euros d'amende.


Poursuivre votre lecture sur ces sujets
justice société mhb handball sport paris suspects
l’actualité de votre région, dans votre boîte mail
Recevez tous les jours les principales informations de votre région, en vous inscrivant à notre newsletter