Hôpital de Montpellier : admis pour s'être étouffé, un bébé décède d'une fracture du crâne

© Neville Mountford-Hoare / MaxPPP
© Neville Mountford-Hoare / MaxPPP

L'équipe médicale suspecte un syndrome du bébé secoué. Une information judiciaire a été ouverte à Béziers. Qui de la mère ou de la nourrice est responsable ? 

Par Cathy Dogon

La nourrice a sonné l'alerte. Selon elle, la fillette de cinq mois s'est étouffée en mangeant, alors qu'elle la gardait chez elle à Vendres, dans l'Hérault.

Les secours étaient parvenus à la ranimer. Le bébé avait été admis à l'hôpital de Montpellier la semaine dernière. Il est décédé trois jours après son arrivée. 

Les examens médicaux ont finalement révélé une hémorragie cérébrale suite à fracture du crâne. La mère, âgée de 33 ans et officiant en tant qu'infirmière, et la nourrice ont témoigné devant la police. 

La piste du "bébé secoué" privilégiée


Selon nos confrères de France Bleu Hérault, le personnel médical a été intrigué par ce cas. Ils en ont conclu un syndrome du bébé secoué. Ce traumatisme crânien est souvent assimilé à de la maltraitance. Une fracture peut se déclarer sans que le nourrisson n'ait reçu de choc. Les enfants de moins d’un an sont les plus touchés, car leur tête est relativement grosse et lourde par rapport à leur corps. 

Le parquet de Béziers a ouvert une information judiciaire pour "violence ayant entraîné la mort sans intention de la donner". Reste à déterminer laquelle des deux suspectes a commis ces violences. Les déclarations permettront de savoir si le geste était intentionnel ou accidentel.

Sur le même sujet

Au commissariat de Toulouse, des élèves de CM2 découvrent le métier de policier

Près de chez vous

Les + Lus