D'où vient la méfiance face à la vaccination obligatoire ?

© France 3 Occitanie
© France 3 Occitanie

A partir du 1er janvier, 11 vaccins seront désormais obligatoires pour les bébés au lieu de trois. Ce changement fait réagir beaucoup de parents, mais des médecins également, comme le professeur héraultais Henri Joyeux. D’où vient cette défiance par rapport aux vaccins ?

Par Joane Mériot

À deux mois de l'entrée en vigueur de l'élargissement de la vaccination obligatoire, les opposants multiplient les prises de position médiatiques. Parmi eux, le professeur héraultais, Henri Joyeux, chirurgien cancérologue, il a été radié de l’ordre des médecins pour ses prises de position sur les vaccins. 

Deux infractions lui sont reprochées, « la tenue de propos non appuyés sur des bases scientifiques et portant atteinte à la profession », et « un discours qui peut être dangereux pour la population parce qu’il s’agirait de discréditer le mécanisme de vaccination préventive" peut-on lire sur le quotidien Le Monde.

Le professeur est à l’origine d’une pétition contre la vaccination obligatoire.
En quelques mois, un million de personnes ont signé cette pétition qui dénonce notamment le vaccin hexavalent, qui protège contre six maladies, mais qui est porteur selon le professeur d’un adjuvent aluminique à l’origine de la mort subite du nourrisson.

Seulement aucune publication scientifique n'a démontré le danger de l'aluminium comme adjuvant dans les vaccins. Alors d'où vient cette défiance de l'opinion publique en France?
Les scandales du sang contaminé ou du mediator sont passés par là et les anti-vaccins sont particulièrement actifs sur les réseaux sociaux.
Aujourd'hui, le quotidien du médecin : convaincre de l'utilité des vaccins.

Le ministère de la santé a proposé aujourd’hui cette vaccination obligatoire parce que nous sommes en situation de risque épidémie sur certaines maladies graves comme la rougeole, la méningite, on arrive à des taux inférieur à 70% de couverture vaccinale en France.


C'est ce constat qui a convaincu le ministère de la santé de rendre 11 vaccins infantiles obligatoires à partir de 2018. Les parents récalcitrants n'auront plus le choix même s'ils n'encourent aucune sanction pénale et financière.

Le reportage d'Olivier Brachard et Franck Detranchant 


D'où vient la méfiance face à la vaccination obligatoire ?
A partir du 1er janvier, 11 vaccins seront désormais obligatoires pour les bébés au lieu de trois. Ce changement fait réagir beaucoup de parents, mais des médecins également, comme le professeur héraultais Henri Joyeux. D’où vient cette défiance par rapport aux vaccins ? - France 3 LR  - Olivier Brachard et Franck Detranchant

 

Sur le même sujet

D'où vient la méfiance face à la vaccination obligatoire ?

Près de chez vous

Les + Lus