Accident spectaculaire sur l'A9 près de Sète : un camion et une voiture sur le toit

A 9h, les opérations de relevage étaient toujours en cours à hauteur de Sète. / © P. Sans
A 9h, les opérations de relevage étaient toujours en cours à hauteur de Sète. / © P. Sans

Un accident spectaculaire s'est produit sur l'A9 vers 4h ce samedi à hauteur de Sète, dans le sens Montpellier-Perpignan. Un camion et une voiture se sont retrouvées sur le toit. Il n'y a pas de blessés graves mais l'événement a provoqué un fort ralentissement.

Par Olivier Le Creurer

Les deux véhicules se sont heurtés au moment de se doubler. La voiture a fait un tonneau mais les cinq occupants sont indemnes. Le camion s'est couché sur la chaussée. Le chauffeur est légèrement blessé. L'accident s'est produit au km 124, un kilomètre près la sortie Sète en direction de l'Espagne.

Km 124 en direction de l'Espagne


A 9h, les opérations de relevage du camion étaient toujours en cours. Une seule voie est disponible pour les automobilistes. Cet accident a provoqué un bouchon allant jusqu'à 5 kilomètres. Il fallait 45 minutes pour passer cette difficulté.

L'accident s'est produit vers 4h sur l'A9 au niveau de Sète. / © P. Sans
L'accident s'est produit vers 4h sur l'A9 au niveau de Sète. / © P. Sans

13 km de bouchon à 10h30


Mais la situation a empiré en milieu de matinée puisque l'on comptait 13 km de retenue vers 10h30. Les opérations de relevage sont en effet très difficile. La cabine du camion bascule dans le vide en raison du talus. Si une 2ème voie est rendue à la circulation, la situation reste de perdurer encore un bon moment car Vinci autoroute a finalement décidé de déplacer le camion sur la bande d'arrêt d'urgence en attendant que la circulation redevienne plus fluide et donc pas avant le début de la soirée. Des blocs de bétons vont être positionner pour sécuriser le secteur.

 

Opération de relevage très délicate


Il est fortement conseillé de quitter l'A9 avant d'arriver à Montpellier par l'A709 puis prendre la sortie 32 à Saint-Jean de Védas et suivre l'A750, puis l'A75 pour enfin revenir vers l'A9 à hauteur de Béziers.
 

A 12h, il y avait encore 6 km de bouchon.

Sur le même sujet

Collège d’Olargues : les parents d’élèves restent mobilisés

Près de chez vous

Les + Lus