Le Krusenstern : 2e voilier le plus grand du monde entre dans le port de Sète

Le Krusenstern : le voilier russe géant accueille les pilotes du port de Sète - 15 avril 2014. / © F3 LR
Le Krusenstern : le voilier russe géant accueille les pilotes du port de Sète - 15 avril 2014. / © F3 LR

Revivez l'arrivée de Kruzenstern au large du port de Sète et son pilotage jusqu'au quai d'Alger. 2 heures d'un travail délicat pour amarrer ce voilier presque centenaire en toute sécurité. Une fois à quai, le Kruzenstern, côte à côte avec le Sedov, assure le spectacle pour les nombreux curieux.

Par Fabrice Dubault


7h, le Kruzenstern est en vue. C'est l'heure du départ pour la pilotine, le bateau des pilotes du port de Sète a rendez-vous avec le vieux gréement russe à 6 kms de la côte. Prise de contact en anglais, Gabriel Charpentier annonce son arrivée au capitaine du voilier.

Le pilote connaît par coeur la profondeur des bassins, la longueur des quais. C'est lui qui dirige la manoeuvre une fois à bord. Concentration maximale. La mission est délicate.

Le 4 mâts est l'un des joyaux de la flotte russe, un navire école avec 88 cadets en apprentissage et une soixantaine de marins pour hisser ses multiples voiles. A l'approche du port, les remorqueurs entrent en scène, eux aussi guidés par le pilote. Avec ses 114 mètres et ses presque 90 ans, le navire doit être manipulé avec précaution.

Pour faire entrer un aussi long convoi dans le petit port de Sète, il faut manoeuvrer au centimètre près. Tiré, freiné, poussé, le voilier n'est plus qu'à quelques mètres du quai. Pour s'y amarrer, il a maintenant besoin des lamaneurs et de leurs canots pour transporter ses lourdes cordes.

Voilà, c'est fait. Après 2 heures d'effort, le navire russe a accosté. Compétent et heureux d'être là, l'équipage est prêt à accueillir le public.

Sète (34) : le Krusenstern arrive à Sète
Reportage F3 LR : C.Alazet, F.Detranchant et E.Garidaldi


 

Le Sedov et le Krusenstern mobilisent les curieux dans le port de Sète

 

A lire aussi

Sur le même sujet

Sète (34) : ras-le-bol et burn-out des policiers

Actualités locales

Les + Lus