La Marine nationale et l'Armée de Terre en exercice commun au large de Frontignan

Au large de Frontignan, dans l'Hérault, un exercice militaire maritime - 11 avril 2017. / © F3 LR F.Detranchant
Au large de Frontignan, dans l'Hérault, un exercice militaire maritime - 11 avril 2017. / © F3 LR F.Detranchant

L'exercice est baptisé SKRENVIL. C'est une opération amphibie de grande ampleur avec un millier d'hommes, 70 véhicules, un bâtiment Mistral, 2 frégates et 3 hélicoptères. Ce dispositif permet aux militaires de s'entraîner pour des missions appelées à se multiplier en France et à l'étranger.

Par Fabrice Dubault

Des véhicules par dizaines, des hommes par centaines sur la plage des mouettes. C'est alerte à Frontignan, entre Sète et Montpellier.

En fait, il s'agit de l'opération SKRENVIL. Le déploiement d'un groupe amphibie de grande ampleur qui associe Marine nationale et Armée de Terre. Un exercice difficile. Il simule l'envoi de soldats par la mer, pour aller chercher des ressortissants français ou mener des opérations en terrain hostile.

Toute la journée, la flotille amphibie de la Marine nationale assure les rotations entre la terre et le joyau du dispositif, le bâtiment de projection et de commandement le Dixmude.
Dans le ventre du navire, marins, légionnaires et soldats de l'armée de terre s'activent. C'est une course contre la montre.

Le débarquement sur la plage doit être rapide, efficace et surtout il faut envoyer les véhicules adaptés à la mission. Il faut aussi sécuriser les lieux pour l'arrivée des premiers fantassins" explique  le Lieutenant de vaisseau Julien à bord du BPC le Dixmude.


La France est l'un des rares pays à pouvoir monter des opérations amphibie. Et ces exercices sont vitaux pour maintenir l'efficacité du dispositif militaire.

L'exercice se termine jeudi. Après avoir débarqué, il faudra alors... tout réembarquer.

Frontignan (34) : La Marine nationale et l'Armée de Terre en exercice commun au large entre Sète et Montpellier
L'exercice est baptisé SKRENVIL. C'est une opération amphibie de grande ampleur avec un millier d'hommes, 70 véhicules, un bâtiment Mistral, 2 frégates et 3 hélicoptères. Ce dispositif permet aux militaires de s'entraîner pour des missions appelées à se multiplier en France et à l'étranger. - F3 LR - Reportage : D.de Barros et F.Detranchant

 

Sur le même sujet

Grève à l'EHPAD de Rouffiac Tolosan

Près de chez vous

Les + Lus