Hérault : la récolte des huîtres, palourdes et moules suspendue dans l'étang de Thau

L'étang de Thau. Image d'illustration / © Claudia Schillinger/creative commons
L'étang de Thau. Image d'illustration / © Claudia Schillinger/creative commons

Le préfet de l'Hérault a décidé de suspendre provisoirement la récolte et la commercialisation des huîtres, des moules et des palourdes en provenance de l'étang de Thau, pour raisons sanitaires. Les coquillages sont positifs aux PSP, des toxines paralysantes.

Par C.C

Le préfet de l'Hérault a décidé de suspendre provisoirement la récolte et la vente des huîtres, des moules et des palourdes en provenance de l'étang de Thau. 

Une surveillance de l'étang effectuée par l'Ifremer, l'Institut Français de Recherche pour l'Exploitation de la Mer, a en effet permis de "mettre en évidence des résultats d'analyses phytoplanctoniques et de leurs toxines PSP supérieurs à la norme autorisée dans l'étang", explique la Préfecture dans un communiqué.

La présence de toxines PSP supérieurs à la norme autorisée


Si elles sont consommées, ces toxines peuvent provoquer des troubles neurologiques et des symptômes gastro-intestinaux.

Les personnes qui possèdent des produits ne doivent pas les consommer et les rapporter au point de vente. En cas de doute, il vaut mieux se renseigner auprès de la poissonerie où les produits ont été achetés. 

"Les huîtres, les moules et les palourdes récoltées antérieurement au 30 octobre 2017 ou provenant d’autres zones de production, ne sont pas soumises à cette mesure de restriction. Les professionnels peuvent donc continuer à commercialiser ces coquillages dans la mesure où ils présentent les qualités sanitaires requises pour garantir la sécurité des consommateurs", termine le communiqué.

Cette mesure temporaire sera levée dès lors que les conditions de sécurité sanitaire seront réunies pour une réouverture de la zone de production.

De telles mesures sont fréquentes pour les coquillages issus de l'étang de Thau, une zone naturelle proche de Sète, dont les abords sont fortement urbanisés. Les conchyliculteurs se plaignent fréquemment de ces interruptions de leurs activités et mettent régulièrement en cause des systèmes défaillants d'entretien et d'assainissement de l'étang.


Sur le même sujet

Les suspects de la rixe mortelle Montady relâchés: réaction de l'avocate de la partie civile, Annie Auret

Près de chez vous

Les + Lus