Sur la Calamarthotèque, un site internet crée à Sète au printemps dernier, les passionnés d'art peuvent louer une oeuvre pour trois mois. Seule condition : verser une caution du montant de la valeur de l'oeuvre.

"D'habitude, les artothèques sont gérées par des conservateurs. Là ce sont les artistes eux même qui gèrent", ​félicite Martine Courtois adhérente de la Calamartothèque. "Et pouvoir acheter, c'est quand même un gros avantage".

Ce contenu n'est pas compatible AMP.

Cliquez ici pour accéder au site mobile.


"En louant une oeuvre, on se rend compte de si on la veut durablement"

Au total, une vingtaine d'artistes proposent des pièces à emprunter. Leur objectif : déclencher un coup de coeur et transformer la location en achat.

"En louant une oeuvre, on se rend compte rapidement de si on la veut durablement dans notre environnement", ​ajoute Martine Courtois. 

Les oeuvres proposées à la location change chaque trimestre. Chaque artiste en propose quatre. Les particuliers retirent ensuite leur oeuvre lors d'une rencontre avec les artistes. Le prochain aura lieu le week-end du 7 octobre.