Aveyron : une louve, probablement en gestation, photographiée sur l'Aubrac

La louve probablement gestante photographiée sur l'Aubrac / © Alliance Avec les Loups
La louve probablement gestante photographiée sur l'Aubrac / © Alliance Avec les Loups

L'animal a été photographié le 11 février entre Aveyron et Lozère par un dispositif automatique de l'association Alliance avec les Loups, qui estime que la louve était alors probablement en gestation.

Par Fabrice Valery

L'Aubrac serait-il un lieu de reproduction pour le loup ? C'est en tout cas le sentiment de l'association Alliance avec les Loups qui a révélé ce lundi 7 mars une photographie prise par un dispositif automatique installé dans un couloir de circulation des loups entre Lozère et Aveyron et selon laquelle la femelle saisie sur la photo serait en gestation.

Selon Manoël Altman, président d'Alliance pour les loups, la période de rut du loup s'étale de décembre à mars sur le Massif Central et "il n'y a qu'à la fin de la gestation que l'on voit que la femelle est pleine". Seon lui, la femelle photographiée le 11 février aurait donc pu donner naissance à des louveteaux "entre fin février et début mars"

Cette photographie montrerait donc, selon l'association, que le massif central et particulièrement l'Aubrac serait des terres de reproduction du loup, ce que l'office national de la chasse et de la faune sauvage (ONCFS) et les préfectures n'ont jamais confirmé. 

"Il faut admettre devant cette nouvelle, qu'il est désormais indispensable que les éleveurs de la Lozère et de l'Aveyron, comme du reste du Massif Central se mettent à protéger les troupeaux le plus sérieusement, indique aussi Manoël Atman. Tous les moyens pour cela, sont à titre de communication en préfecture. Le manque de transparence, contrairement à l'idée reçue sur la question sensible du loup, dessert à la fois le loup et l'éleveur, ne l'oublions pas !".

L'association Alliance avec les Loups, qui a pour but d'oeuvrer à la cohabitation du loup et d'autres prédateurs avec l'homme et qui dispose d'une dizaine de dispositifs photo automatiques sur le massif, a décidé de baptiser cette louve gestante du nom d'Héloïse. 

La présence du loup dans l'Aveyron et la Lozère est avérée.
En juillet dernier, un jeune couple était parvenu à photographier un animal que l'ONCFS avait identifié comme un loup. 

A lire aussi

Sur le même sujet

Tarn : retour à la semaine des quatre jours dans les écoles de Castres

Près de chez vous

Les + Lus