L'aveyronnais Bernard Laporte veut réformer la FFR en profondeur

Bernard Laporte / © france 3
Bernard Laporte / © france 3

Candidat à la présidence de la Fédération Française de Rugby (FFR), Bernard Laporte détaille à l'une de nos équipes les réformes qu'il compte mettre en oeuvre s'il est élu.

Par Michel Pech

Limitation des mandats, instauration de contrats fédéraux, pub sur le maillot des Bleus, opposition au Grand Stade: Bernard Laporte a présenté les grandes lignes de son projet pour la présidence de la Fédération française de rugby (FFR) qu'il souhaite réformer en profondeur.

Un rugby qui avance
"On veut une Fédération qui bouge, un rugby qui avance et il n'y aura plus de retour en arrière. L'immobilisme d'aujourd'hui est terminé", a-t-il promis en dévoilant ses 44 engagements, rassemblés sous le slogan "1885 clubs, un seul rugby".

Contrats fédéraux
La "clé numéro 1" pour l'ancien sélectionneur des Bleus (1999-2007), c'est la création de contrats fédéraux, avec trois types de contrats différents: un contrat fédéral exclusif, un contrat club exclusif et un contrat double employeur Fédération/club, où le joueur serait à disposition de la sélection pendant six mois et pour son club les six autres mois.
"Je vois que la Fédération est riche, elle en a les moyens. Aujourd'hui, elle donne pratiquement 7 millions d'euros entre ce qu'elle verse comme indemnités de mise à disposition aux clubs et les indemnités journalières des joueurs. Quand on chiffre pour 35 joueurs sur une base de salaires de 800.000 euros, il faudrait trouver 14 millions d'euros. Le jeu en vaut vraiment la chandelle", a commenté Bernard Laporte.

Vidéo : le candidat a répondu aux questions de Karine Deroche
Entretien avec Bernard Laporte
Il veut réformer la FFR en profondeur - Deroche
A l'occasion de la rencontre Toulon-Toulouse samedi à 14h45 à Nice, dans le cadre de la 22ème journée du Top 14, France 3 Midi-Pyrénées proposera un Rugby Magazine spécial ce samedi 30 avril à 12h05













Sur le même sujet

Inceste: témoignage

Près de chez vous

Les + Lus