Feuilleton : l'empoilage, une étape majeure de la restitution du bestiaire de la grotte Chauvet (2/4)

© France 3 Midi-Pyrénées
© France 3 Midi-Pyrénées

Une fois le moulage des animaux de la préhistoire effectué, l'atelier de Pascal Josse porte un soin particulier à l'étape de l'empoilage. De sa réussite dépend la qualité du rendu. Car l'objectif est de rendre plus vrais que nature des animaux disparus il y a plus de 36 000 ans. Explications.

Par Emmanuelle Gayet

La majorité des animaux du bestiaire de la grotte Chauvet vivait à la période glaciaire en Europe. C'est avec la phase de la mise en poil que les animaux du bestiaire "prennent vie". L'hyper-réalisme de la restitution confère au mammouth ou au bison des steppes, pourtant disparus depuis des milliers d'années, une certaine réalité. Ce sont de vraies fourrures, pour la plupart venues du Canada qui sont posées et collées sur les structures en polyester. 
Pour les hominidés, même procédé, mais cette fois avec des vrais poils de barbe. Les artistes donnent de leur personne en apportant leurs poils de barbe. 

VIDEO : Emmanuel Wat et Jean-Pierre Duntze étaient dans l'atelier du Segala pour assister à la mise en poil
Empoilage du bestiaire de la grotte Chauvet

 

A lire aussi

Sur le même sujet

Ligue 1 : à la limite du carton rouge, la pelouse de Montpellier repasse au vert

Près de chez vous

Les + Lus