Législatives : la République en Marche majoritaire en Aveyron, la droite conserve un siège

Stéphane Mazars d'En Marche! gagne l'élection dans la circonscription de Rodez et du nord-Aveyron.
Stéphane Mazars d'En Marche! gagne l'élection dans la circonscription de Rodez et du nord-Aveyron.

En Aveyron, La République en Marche emporte 2 des 3 circonscriptions. Yves Censi (LR) est battu mais la droite parvient à se maintenir dans la 3ème circonscription.

Par Christine Ravier

Si la droite était parvenue ces derniers temps à consolider ses positions en Aveyron, la présidentielle et le premier tour des législatives ont tout remis en question.

Dans la première circonscription, le sortant Yves Censi (LR) est largement battu alors qu'il se représentait pour un 4ème mandat. Il arrive nettement derrière son rival Stéphane Mazars (LREM) qui totalise 66,37% des voix contre 33,63%. Ex-PRG, le vainqueur est adjoint au maire de Rodez et ancien sénateur.

Déjà candidat en 2012 (14,18% au 1er tour), il était parti favori, le vent en poupe... Rappelons que le maire PS de Rodez, Christian Teyssedre, avait apporté son soutien à Emmanuel Macron lors de la Présidentielle. Le président, alors candidat, avait en outre achevé sa campagne du second tour à Rodez. 


Des noms d'oiseau...


Pour Stéphane Mazars, cette victoire n'est pas seulement le fait du grand Rodez, mais c'est aussi celle du Carladez, de la Viadène, de l'Argence, de l'Aubrac... "C'est une unanimité sur l'ensemble de cette première circonscription".

En réaction Yves Censi affirme à notre équipe : "Je n'ai jamais été un coucou !" faisant allusion à l'oiseau qui squatte le nid des autres pour y pondre ses propres oeufs. Et d'ajouter : "je préfère sortir de l'assemblée avec mes idées plutôt que d'y rester avec les idées des autres".

© France 3 Occitanie
© France 3 Occitanie


Une circonscription acquise de fait 


Dans la deuxième circonscription, la candidate de La République en Marche, Anne Blanc, gagne sans surprise. Le candidat Les Républicains, André At, a en effet décidé de se retirer du second tour. C’était la seule circonscription « mono-candidature » de la région. Pascal Mazet (LFI), 3e au premier tour, avait tenté d’imposer sa candidature suite au retrait d’André At (LR). Mais le tribunal administratif a rejeté sa demande le 14 juin.
© France 3 Occitanie
© France 3 Occitanie



LREM en deuxième position


Dans la troisième circonscription, fief historique de la droite, Arnaud Viala (LR) est réélu avec 59,16% des voix. Jean-Louis Austruy de La République en Marche totalise 40,84% des votes. Au premier tour, 1403 voix seulement séparaient les deux hommes. Mais les reports de la gauche n'ont sans doute pas été suffisants et l'écart s'est plus nettement creusé au second tour.
© France 3 Occitanie
© France 3 Occitanie



 

A lire aussi

Sur le même sujet

SUIVEZ LES ELECTIONS SENATORIALES 2017 SUR FRANCE INFO

Haute-Garonne : appel à témoins pour compendre la noyade d'une femme au Vernet d'Ariège

Près de chez vous

Les + Lus