Aux frontières de la nouvelle région : Saint-Santin-de-Maurs, à cheval entre Cantal et Aveyron

© France 3
© France 3

Le village est coupé en deux ! Jumeaux, bicéphales, siamois…. les adjectifs n'ont jamais manqué pour qualifier l'étrangeté de cette commune à cheval entre Cantal et Aveyron.

Par dm

 Une particularité qui remonte au moyen-âge. Longtemps source de rivalités entre les habitants, cette particularité aujourd'hui une véritable attraction touristique. Deux églises, à 20 mètres l'une de l'autre, deux mairies, deux écoles... une seule exception : il n'y a qu'un seul et unique monument aux morts. Il a été édifié sur la limite départementale, qui comporte une face pour les Cantalous et l'autre pour les Aveyronnais, morts pour la même patrie.

Vidéo : le reportage de France 3  Auvergne-Rhône-Alpes  Cliquer ici

Sur le même sujet

Hautes-Pyrénées : opération "le jour de la nuit"

Près de chez vous

Les + Lus