Rodez : les salariés de Bosch manifestent leur inquiétude sur le Tour de France

Les salariés de l'usine Bosch qui emploie 1600 personnes sont inquiets pour l'avenir. Ils ont disposé devant la cathédrale de Rodez une grande banderole à l'occasion du passage du Tour de France. / © Safar Baroud
Les salariés de l'usine Bosch qui emploie 1600 personnes sont inquiets pour l'avenir. Ils ont disposé devant la cathédrale de Rodez une grande banderole à l'occasion du passage du Tour de France. / © Safar Baroud

Les salariés de l'usine Bosch, dont l'avenir reste incertain, manifestent leur inquiétude devant la cathédrale de Rodez à l'occasion du passage du Tour de France.

Par Christine Ravier

Les salariés de l’unité de production Bosch de la zone de Cantaranne à Rodez, ont décidé de faire savoir leur inquiétude de façon spectaculaire. Ils profitent du passage du Tour de France à Rodez pour la 14e étape ce samedi 15 juillet. Ils ont disposé dans la matinée une banderole devant la cathédrale de la capitale aveyronnaise.

Le ralentissement de la production d'injecteurs d'ici 2020, met en péril les 1600 postes aveyronnais de l'équipementier allemand. Les salariés sont inquiets d'autant que l'avenir de l’usine est grandement suspendu à l’évolution du marché du diesel.



Un marché en déclin


Or ce marché n'a guère le vent en poupe après les scandales révélés sur les fraudes aux contrôles anti-pollution de certains constructeurs automobiles. Et encore moins depuis que le président de la République, Emmanuel Macron, a annoncé un rapprochement du prix du diesel et de l'essence à la pompe. Quant à son ministre de l'Ecologie, Nicola Hulot, il a lui annoncé la fin des ventes de véhicules à essence et diesel d'ici 2040. 

Sur le même sujet

La victoire de Simon Caselli du tournoi des lourds aux Joutes de Sète 2017

Près de chez vous

Les + Lus