Dans les coulisses des Noces de Figaro, au festival de Saint-Céré

Les interprètes des Noces de Figaro lors de la répétition générale au Festival de Saint-Céré, le 31 juillet 2017 / © Laurence Boffet
Les interprètes des Noces de Figaro lors de la répétition générale au Festival de Saint-Céré, le 31 juillet 2017 / © Laurence Boffet

C’est l’une des créations-phares du festival de Saint-Céré. A la fois théâtre et opéra, les Noces de Figaro mêlent la pièce de Beaumarchais "Le Mariage de Figaro" et l’opéra de Mozart créé 2 ans après celle-ci en 1786. Un beau défi pour les jeunes chanteurs qui l’interprètent.

Par Martin Vanlaton et Laurence Boffet

Le soleil du soir embrase le château de Castelnau-Bretenoux. A ses pieds, les toits pointus des maisons, les petits hameaux et les prés verts du Lot s’étirent à l’infini. Derrière ses hautes tours, on entend résonner des vocalises. Après le filage technique, la jeune troupe des Noces de Figaro s’échauffe en coulisses.

Vue des prés verts du Lot depuis le château de Castelnau-Bretenoux / © Gaëtan Guetiere
Vue des prés verts du Lot depuis le château de Castelnau-Bretenoux / © Gaëtan Guetiere

C’est la première fois que le comte, la comtesse, Suzanne, Figaro ou encore Chérubin découvrent les lieux et la cour monumentale de ce château fort médiéval où la scène est installée.

La répétition générale de ce soir va permettre de régler les derniers détails avant le grand saut de la représentation mardi soir et les quatre spectacles qui suivront jusqu’à la fin du festival.

Dans moins d’une heure maintenant, il va falloir projeter sa voix et son énergie entre les hautes tours du château de Castelnau. "Le jeu va de lui-même se modifier", estime Eric Pérez, le metteur en scène. "Il va se modifier parce qu’on est dans un cadre magnifique et un cadre qui va correspondre au cadre de la pièce et de l’intrigue et ça va créer des petites surprises que j’ai hâte de découvrir."

Violoniste lors de la répétition générale des Noces de Figaro au Festival de Saint-Céré, le 31 juillet. / © Gaëtan Guetiere
Violoniste lors de la répétition générale des Noces de Figaro au Festival de Saint-Céré, le 31 juillet. / © Gaëtan Guetiere

En attendant, l’ambiance est plutôt détendue en coulisses où les chanteurs se costument et se maquillent entre deux blagues potaches. Une légèreté à l’image de tous ces jeunes interprètes qui se partagent la distribution de l’opéra de Mozart. Tous ont moins de trente ans. Ils ont été choisis par audition par Eric Pérez qui dit avoir ressenti "une évidence" pour chacun par rapport au rôle qu’ils incarnent. "Ils sont vraiment très jeunes » dit-il, « mais en même temps, ils ont l’âge du rôle, tel qu’il est écrit dans la pière de Beaumarchais."

Une jeunesse que revendique depuis longtemps le festival, comme l’explique Alain Juillet, président de la scène conventionnée Théâtre et Théâtre Musical Figeac / Saint-Céré : "c’est une des caractéristiques de ce festival. On a toujours favorisé les jeunes. On ne prend pas de stars mais on prend vraiment des gens qui ont du talent."

Deux interprètes lors de la répétition générale des Noces de Figaro à Saint-Céré, le 31 juillet. / © Gaëtan Guetiere
Deux interprètes lors de la répétition générale des Noces de Figaro à Saint-Céré, le 31 juillet. / © Gaëtan Guetiere

21h30, la nuit tombe. Le chef Joël Suhubiette lance toutes ses cordes et son orchestre dans l’ouverture des Noces. C’est parti pour trois heures de spectacle pendant lesquelles la musique va épouser les voix, les porter… L’énergie des interprètes est communicative. On comprend vite en les voyants sur scène, pourquoi Eric Pérez parlait d’une évidence pour les choix des chanteurs : chacun incarne avec une grande justesse son personnage. Les voix se mêlent et se répondent, certains solos touchent au cœur (mention spéciale aux interprètes féminines). Les parties parlées issues de la pièce de Beaumarchais pour remplacer tous les récitatifs chantés de l’opéra sont vraiment "jouées" par les chanteurs et permettent une meilleure compréhension de l’œuvre.

La lune entre les tours du château et son décor monumental rajoutent une dimension supplémentaire à ces Noces. Une belle façon de découvrir l’opéra.

Château de Castelnau-Bretenoux / © Laurence Boffet
Château de Castelnau-Bretenoux / © Laurence Boffet


Retrouvez le portrait d'Anas Séguin, comte des Noces de Figaro, réalisé par Frédéric Fraisse et Laurence Boffet
 

Portrait d'Anas Séguin, comtedes Noces de Figaro
Portrait d'Anas Séguin, comte des Noces de Figaro au festival de Saint-Céré - France 3 Occitanie - Frédéric Fraisse, Laurence Boffet

 

Les Noces de Figaro à Saint-Céré

au Château de Castelnau-Bretenoux

  • mardi 01 août 21h30
  • samedi 05 août 21h30
  • mardi 08 août 21h30
  • vendredi 11 août 21h30
  • lundi 14 août 21h30

Billetterie disponible ici.

Sur le même sujet

toute l'actu musique

Elan de solidarité pour nettoyer l’église Saint-Paul de la Paillade à Montpellier

Près de chez vous

Les + Lus