Une vingtaine de pages, agrémentées de nombreuses photos. Le dossier a été déposé au Conseil constitutionnel par le perdant des législatives Sébastien Maurel. Le candidat éliminé d'En Marche a relevé plusieurs anomalies en examinant les procès-verbaux des élections.

En vidéo, le reportage de Delphine Gérard et Jean-Pierre Jauze
Lot : LREM dépose un recours contre l'élection d'Aurélien Pradié (LR)

Dans la 1ère circonscription du Lot, le perdant des élections Sébastien Maurel (LREM) a déposé un recours devant le conseil constitutionnel.



Enveloppes non-signées, présidents de bureaux aussi assesseurs, non-distribution des professions de foi... Selon le candidat battu, 70% des communes de la circonscription seraient concernées par des irrégularités. Son recours, c'est d'abord "une réponse à donner aux électeurs."


Une réaction de "mauvais perdant"

Le 18 juin dernier, Aurélien Pradié, candidat Les Républicains, étaient élus avec 51,32% des voix, soit 842 bulletins de plus que son adversaire. Joint par téléphone, le nouveau député dénonce une réaction de "mauvais perdant" de la part de son adversaire. "Je trouve ça assez gonflé de venir reprocher aux maires l'organisation des élections quand on a soi-même pas été capables d'apporter des scrutateurs qui étaient pourtant nécessaires." 
Cette requête écrite va maintenant être examinée par le Conseil constitutionnel. Il peut la rejeter ou décider de poursuivre une enquête.