Élections 2017
avec

Rechercher un résultat

Originaire du village du Lot, il commercialise “l'air de Montcuq”

L'air de Montcuq est en boîte / © DR
L'air de Montcuq est en boîte / © DR

C'est un clin d'oeil aux vannes à répétition sur le nom du village du Lot : un habitant de Montcuq a lancé une opération de financement participatif pour commercialiser "l'air de Montcuq" et ça marche !

Par Fabrice Valery

On ne peut pas lui reprocher de faire du commerce sur le dos des habitants de Montcuq : Antoine Deblay est lui-même originaire de la commune du Lot ! Et c'est pour cette raison que cet ancien étudiant en communication à Toulouse, désormais installé à Aurillac, a décidé de se lancer dans un projet qui relève à la fois du clin d'oeil et d'une vraie démarche commerciale.

C'est une vanne de plus, mais c'est surtout en réaction à toutes les autres vannes"


Antoine Deblay a expliqué à un journaliste de France 3 Midi-Pyrénées, que le projet est né l'été dernier : le jeune homme décide alors de lancer l'idée sur le site de financement participatif KissKissBankBank. Le principe est simple : présenter son projet, argumenter et ce sont les internautes, et non plus les banques, qui se chargent de vous financer. Pour le coup, en 30 jours, Antoine a collecté un peu plus de 800 euros ce qui lui a permis de financer le site internet de son projet, l'achat des pots en métal où l'air est emprisonné et l'impression des étiquettes.

EN VIDEO, pour mémoire la visite de Montcuq par Daniel Prévost pour "Le Petit rapporteur" : 
Montcuq est trop étroit pour le nouveau camion des pompiers

La commercialisation vient juste de débuter et déjà 70 boites d'air de Montcuq se sont vendues. Le site indique que chaque boîte de 250 ml (vendue 5 euros + les frais de port) contient "de l'air frais de Montcuq (...) 100 % bio. (...) conditionné méticuleusement à la main à Montcuq". L'inventeur précise, non sans humour que "pour ne pas vider Montcuq de son air, seuls 10 litres sont prélevés chaque semaine" !

On n'y avait pas pensé"


Selon Antoine Deblay, l'accueil a plutôt été bon dans la commune. Les Montcuquois sont habitués aux vannes sur le nom de leur commune. Mais certains avouent que celle-là, ils n'y avaient pas pensé. Une idée qui ne manque pas d'air !

A Montcuq, on ne manque donc pas d'humour. La cité lotoise, dont la renommée a longtemps été portée par la séquence de Daniel Prévost, a même une rue du Petit Rapporteur comme le montre cette photo de notre journaliste Emmanuel Wat : 

Avec l'air de Montcuq, on peut donc prendre le pari que le village va encore faire parler de lui. Une "vanne" qui ne manque pas d'air !

Sur le même sujet

A Toulouse le tirage au sort pour entrer à l'université ne fait pas l'unanimité

Près de chez vous

Les + Lus