L'agneau de la Lozère très prisé pour les repas de Pâques

La Salle-Prunet (Lozère) - les agneaux pascal de la filière "agneau de Lozère" - avril 2017. / © F3 LR
La Salle-Prunet (Lozère) - les agneaux pascal de la filière "agneau de Lozère" - avril 2017. / © F3 LR

A Pâques, il n'y a pas que les chocolatiers qui font des affaires. C'est une période de forte activité également pour les éleveurs d'agneaux de la Lozère. La viande de qualité produite sous le label Elovel, séduit de plus en plus les consommateurs pour le repas pascal. Et surtout les Parisiens.

Par Fabrice Dubault

Pâques est une période où l'on mange traditionnellement de l'agneau. C'est le moment pour les éleveurs ovins, de voir une partie de leur bêtes quitter l'exploitation pour être abattues en Lozère et commercialisées à Paris par la filière "agneau de Lozère".

Reportage à La Salle-Prunet en Lozère.
La Salle-Prunet (48) : les agneaux pascal de Lozère partent à l'abattoir
A Pâques, il n'y a pas que les chocolatiers qui font des affaires. C'est une période de forte activité également pour les éleveurs d'agneaux de la Lozère. La viande de qualité produite sous le label Elovel, séduit de plus en plus les consommateurs pour le repas pascal. Et surtout les Parisiens. - F3 LR - Reportage : P.Bard et Y.Le Teurnier

Les agneaux élevés ous la mère de Myriam vont bientôt partir pour l'abattoir de Marvejols.

La contrôleuse d'Elovel, l'organisme qui gère l'agnean de Lozère, va examiner les animaux un par un, pour vérifier qu'ils correspondent bien au cahier des charges. A savoir, race rustique, agneau jeune de moins de 130 jours, de 12 à 19 kilos de carcasse, soit des bêtes de 25 à 38 kilos.

Il y a 5 ou 6 départs d'ovins par an de l'exploitation de Myriam, c'est le travail de toute une année.

Sur le même sujet

Top 14 : le MHR et le Stade toulousain s'affrontent samedi !

Près de chez vous

Les + Lus