Marvejols en pleine tempête financière et politique après la démission du maire

Marvejols (Lozère) - la mairie - 2015. / © F3 LR
Marvejols (Lozère) - la mairie - 2015. / © F3 LR

La rumeur courait depuis quelques jours, mais la nouvelle a été officialisée mardi. Jean-François Deloustal, le maire de Marvejols, élu en mars 2014 a annoncé sa démission. C’est la dernière conséquence de la situation financière de la ville, qui accuse une dette de 13 millions d’euros.

Par Fabrice Dubault


En mai dernier, Jean-François Deloustal, le maire UMP de Marvejols depuis mars 2014, convoquait une réunion publique pour informer sa population de l’état catastrophique des finances de la ville. Il pointe alors le bilan de son prédécesseur, Jean Roujon, dont il a pourtant été le premier adjoint pendant douze ans.
Le 1er juin 2015, l'ancien maire, Jean Roujon, se suicide.

Depuis, le conseil municipal de Marvejols est en pleine tempête. 5 adjoints ont démissionné ces dernières semaines et la marge de manœuvre du maire semblait de plus en plus étroite, étranglé par les finances. Alors, après ce nouvel épisode, les Marvejolais balancent entre fatalisme et volonté de croire en des jours meilleurs.

La démission de Jean-François Deloustal n’est pas encore officielle, le préfet a 2 mois pour l’accepter ou non

En toute logique, si cette démission est acceptée, l’Etat doit convoquer dans les prochains mois les électeurs de Marvejols pour de nouvelles élections municipales. Déjà, l’opposition appelle à l’union.

Le temps presse pour la ville. Dans son dernier rapport de juillet 2015, la chambre régionale des comptes préconisait d’adopter rapidement des mesures pour limiter la dette. La paralysie du conseil municipal n’a pas permis jusqu’ici d’avancer sur ce chantier.

Marvejols (48) : la ville en pleine tempête politique et financière
Reportage F3 LR : A.Grellier et Y.LeTeurnier

 

A lire aussi

Sur le même sujet

SUIVEZ LES ELECTIONS SENATORIALES 2017 SUR FRANCE INFO

Bizanet (11) : gel, sécheresse, récolte historiquement faible, les viticulteurs sont en colère

Près de chez vous

Les + Lus