Installé à Saint-Chély-d'Acher, en Lozère, depuis 6 mois, ce couple d'Albanais a trouvé un travail, une école pour l’ainé des deux enfants. Mais il vit depuis lundi, sous la menace d’une OQTF : une obligation de quitter le territoire français.

“J’ai peur pour mes enfants, pour mon mari. Je ne peux pas retourner en Albanie, jamais” déclare cette réfugiée.


Terrorisée, la famille est menacée de mort dans son pays d’origine. Le père a été victime d’une tentative de meurtre : jeté du haut d’un pont.
Robert est un ancien tireur d’élite. Irak, Bosnie, Afghanistan, il a multiplié les opérations extérieures.

“Des personnes sont venues me voir et m’ont dit que comme je connais très bien l’armée je dois aller en Syrie et combattre au nom de Daech (...) Ces personnes m’ont dit si tu ne veux pas venir avec nous, on va te tuer, toi, ton fils et ta famille”.


Lundi, à la préfecture de Mende, la famille de Robert était convoquée.
Elle est désormais assignée à résidence et doit pointer 2 fois par semaine au commissariat en attendant son expulsion.

Son cas n’est pas isolé. En Lozère, 5 familles albanaise sont dans la même situation.
RESF se mobilise pour faire entendre la voix de ces familles. De nombreuses manifestations sont prévues tout au long de la semaine.

Lozère : 4 familles albanaises menacées d'expulsion

4 familles albanaises installées à Saint-Chély-d'Acher en Lozère, étaient convoquées ce lundi à la préfecture de Mende. Elles se sont vues remettre une assignation à résidence, en vue d'une expulsion prochaine. Le réseau éducation sans frontière est mobilisé.  - F3 LR  - Reportage : L.Le Pivert et Y.Le Teurnier