Lozère : du sursis pour la jeune femme qui avait fait croire à son enlèvement

illustration / © maxppp
illustration / © maxppp

En juillet dernier en Lozère, une jeune femme a fait croire qu'elle avait été kidnappée, pour pouvoir passer le week-end avec son amant. Passant devant la justice ce jeudi 9 novembre, elle a été condamnée à six mois de prison avec sursis.

Par Richard Duclos

Souvenez-vous. C’était le 22 juillet dernier, en Lozère. Une jeune femme de 25 ans a fait croire à ses proches qu’elle avait été kidnappée, envoyant des sms à son compagnon, lui disant qu’elle était retenue de force dans le coffre d’une voiture.



Pendant des heures, les gendarmes l’ont recherchée (un hélicoptère a même survolé la région), avant de la retrouver le dimanche 23. Pas beaucoup traumatisée, et pour cause.

Placée en garde à vue, la jeune femme avoue tout : son rapt était factice, il s’agissait en fait d’une histoire inventée… pour pouvoir passer le week-end avec son amant. Ce dernier n’est pas un inconnu, puisqu’il s’agit d’un candidat FN aux dernières élections législatives.

"Complètement dépassée"


Au moment des faits, la jeune femme était en train de se séparer de son compagnon.

Pour son escapade romantique quelque peu rocambolesque, la jeune femme comparaissait aujourd’hui devant le tribunal correctionnel de Mende. 

Témoignant au micro de France Bleu, la jeune femme dit regretter d'avoir menti :

J'ai été complètement dépassée par les événements.


Pour "dénonciation de crime imaginaire", elle encourait six mois de prison ferme et 7 500 € d’amende. Elle a été condamnée à six mois de prison avec sursis, avec mise à l'épreuve pendant deux ans, et 5 000 € d'amende.

Sur le même sujet

SUIVEZ LES ELECTIONS SENATORIALES 2017 SUR FRANCE INFO

Sécheresse dans les Pyrénées-Orientales : 70 communes toujours en restriction d’eau

Près de chez vous

Les + Lus