Maxime Valet : “On peut exercer le métier que l'on a envie de faire malgré le handicap”

Maxime Valet / © Maxppp
Maxime Valet / © Maxppp

Entretien avec l'escrimeur toulousain, double médaillé de bronze aux Jeux Paralympiques de Rio mais aussi interne en médecine, à l'occasion de la Semaine Européenne pour l'Emploi des Personnes Handicapées dont France Télévisions est partenaire. 

Par Fabrice Valery

Même si l'accès à l'emploi des personnes handicapés et encore un parcours difficile en France, Maxime Vallet veut "souligner l'aspect positif : aujourd'hui, même si on est handicapé, on peut être médecin ou journaliste, on peut exercer le métier que l'on a envie de faire".

Le double médaillé de bronze aux Jeux Paralympiques de Rio 2016 en escrime (en individuel et par équipe) s'est exprimé à l'occasion de la Semaine Européenne pour l'Emploi des Personnes Handicapés au cours de laquelle il était reçu dans les locaux de France 3 Midi-Pyrénées (France Télévisions est partenaire de l'événement).

EN VIDEO / Rio, le sport, les études, le handicap : entretien avec Maxime Valet :
Entretien avec Maxime Valet

Lors de cet entretien, Maxime Valet, qui est interne en médecine au CHU de Toulouse, explique que l'université Paul Sabatier et l'hôpital ont facilité ses études, l'ont aidé. Un apport essentiel pour concilier ses études et le sport de haut-niveau.

Il revient aussi au cours de cet entretien sur son fabuleux parcours olympique et sur ses projets.
L'occasion de revoir les images de sa médaille en individuel : 

 

Sur le même sujet

La success story de Chausson Matériaux

Près de chez vous

Les + Lus

Nouveau !Abonnez-vous aux alertes de la rédaction et suivez l'actu de votre région en temps réel

Je m'abonne