Mode d'emploi pour suivre les joutes de Sète de la Saint Louis

Chaque année, la Saint Louis c'est le rendez-vous tant attendu des jouteurs pour leur tournoi final de l’année. Lances, pavois et tintaines participent à ce combat très visuel aux sons des hautbois et des tambours...petite révision des termes et règles propres aux joutes.

Par Isabelle Petit-Felix

Petit lexique

Bigue : Ce sont les poutres qui supportent la plate-forme sur lequel se trouve le jouteur, elles mesurent 8 mètres de long et sont reliées entre elles par des traverses.

Tintaine : Plancher qui doit être à environ 2m au dessus de l’eau. C'est l’endroit où est placé le jouteur. Celui-ci dispose sur son plancher de cales-pieds qui lui permettent de s’arc-bouter pour résister au choc de la lance de son adversaire.

Lances : Leur longueur est de 2,80 m. Les lances sont tenues en main par les jouteurs. A l'extrémité des lances se trouve un trident d’acier qui leur permet de se ficher dans le pavois de l’adversaire.

Pavois : Bouclier de bois qui protége la poitrine des jouteurs des coups de lance.

Hautbois : Instrument de musique à vent de la famille des bois accompagné de son tambour.


Déroulement des tournois

Les tournois sont effectués sur des barques de joutes menées par un équipage de 08 ou 10 rameurs. Ils sont précédés d’un défilé des jouteurs, tous vêtus de blanc et coiffés d'un canotier, accompagnés par la musique traditionnelle du bas Languedoc où le hautbois et le tambour occupent la place centrale.
Une première passe d’honneur ouvre le tournoi. Les jouteurs présentent leurs lances et se serrent la main lorsque les barques se croisent. Puis les deux hommes, juchés sur la tintaine des barques, la poitrine protégée par le pavois, tentent de se faire tomber à l’eau lorsque les bateaux se croisent, avec une lance de bois à bout ferré.
Des fanfares basées dans les tribunes accompagnent en musique les passes spectaculaires à grands coups de cuivres et de grosses caisses.


Quelques règles issues du règlement

Les jouteurs se présentent sur la tintaine dans la tenue réglementaire : Pantalons blancs, chemises blanches, bas blancs sans aucun signe
distinctif (ex : publicité). 

Ils s'affrontent dans leur catégorie
JUNIORS : Jusqu’à 20 ans, dans l’année de la compétition.
SENIORS : Plus de 20 ans, dans l’année de la compétition, 
MOYENS : Moins de 85 kg joutant en championnat de ligue Lourds.
LOURDS  : Plus de 85 kg
Les jouteurs Moyens sont obligatoirement pesés avant la Coupe et le Championnat de France, sous peine d’exclusion de ces deux compétitions;

Interdictions
  • Il est interdit aux patrons de barque (barreurs) d’accoster ailleurs qu’à l’estrade officielle et de recevoir à bord des personnes ne faisant pas partie de la compétition officielle, sans en avoir reçu l’autorisation du jury.
  • Les rameurs ne doivent sous aucun prétexte prendre part aux discussions qui pourraient surgir pendant la durée  du tournoi. Les patrons de barque sont chargés de veiller à l’observation rigoureuse de ces clauses.
  • Les jouteurs devront jouter loyalement et n’user pour tomber leur adversaire que de coups de lance qui doivent être donnés sur la demi surface centrale du pavois, délimitée par les parties intérieures des retenants.

Disqualification si par exemple...
Le jouteur tombe à l’eau, met le pied sur la planche dite « de devant »frappe en dehors de la demi-surface centrale autorisée, laisse tomber son pavois où sa lance, abandonne la tintaine sans autorisation du jury, provoque volontairement la chute de son adversaire « en avant », pratique une joute dangereuse, fait une double frappe. (exercer deux poussées sur le pavois en décollant sa lance)...

© Image extraite du programme de la Saint Louis 2014
© Image extraite du programme de la Saint Louis 2014


Arbitrage
Le jury se compose de trois personnes : le président du jury, qui est un membre de la société organisatrice, et deux assesseurs qui sont désignés en fonction du tour de rôle validé par la commission d’arbitrage. Les arbitres doivent posséder la licence de la Fédération Française de Joutes et Sauvetage Nautique.





Sur le même sujet

Ariège : Gérald Darmanin à la rencontre des buralistes

Près de chez vous

Les + Lus