Occitanie : trois universités de la région parmi les 500 meilleures au monde

L'université Paul Sabatier, à Toulouse, est la meilleure de la région Occitanie. Deux autres universités, une à Montpellier et une autre à Toulouse, font partie des 500 meilleures mondiales. / © FREDERIC CHARMEUX / MaxPPP
L'université Paul Sabatier, à Toulouse, est la meilleure de la région Occitanie. Deux autres universités, une à Montpellier et une autre à Toulouse, font partie des 500 meilleures mondiales. / © FREDERIC CHARMEUX / MaxPPP

Deux universités à Toulouse, Toulouse 3 et Toulouse 1, ainsi que celle de Montpellier se classent parmi les 500 meilleures universités au monde selon le classement de Shanghai. La meilleure université mondiale est bien sûr américaine.

Par Aubin Laratte

Elles sont trois. Trois universités d'Occitanie parmi les 500 meilleures du monde, selon le classement de Shanghai diffusé mardi 15 août.

Entre la 201 et 300e place (au-delà de la 100e place, le classement se fait par rang), on retrouve l'université Paul Sabatier - Toulouse 3. C'est une place que l'université occupe depuis 2004.

L'Université de Montpellier, soit les ex facultés Montpellier 1 et Montpellier 2, se classe dans le même rang, entre la 201 et 300e place du classement. Elle progresse d'un rang par rapport au classement 2016 où elle était entre la 301 et 400e place.

L'université Toulouse 1 - Capitole fait son entrée dans le classement de Shanghai pour la première fois, se classant entre la 301 et 400e position. Sort du classement la Toulouse School of Economics qui, entré en 2015, se classait en 2016 entre la 201 et 300e place.

Harvard, meilleure université au monde


La meilleure université au monde est américaine. Harvard est à la tête de ce classement depuis sa création en 2003. Elle est suivie par l'université de Stanford et celle de Cambridge en Grande-Bretagne. La meilleure université française, l'université Pierre et Marie Curie à Paris, se classe en 40e position.

La méthodologie est critiquable de par les modes de fonctionnement différents concernant la recherche selon les pays. Elle prend en compte le nombre de prix Nobels et de médailles Fields parmi les anciens élèves et les chercheurs, le nombre de chercheurs cités dans des publications, le nombre d'articles publiés dans différentes revues spécialisées et prend aussi en compte la taille de l'université.

Sur le même sujet

SUIVEZ LES ELECTIONS SENATORIALES 2017 SUR FRANCE INFO

Portrait de Stéphane Sapinart, le nouvel entraîneur des Spacer's de Toulouse

Près de chez vous

Les + Lus