Orages : les 5 règles d'or à respecter pour se protéger

La foudre frappe principalement les objets saillants, verticaux ou conducteurs d'électricité / © Cc: krunkwerke
La foudre frappe principalement les objets saillants, verticaux ou conducteurs d'électricité / © Cc: krunkwerke

La formation d'orages en plein été est courante et ne doit pas vous inquiéter outre mesure. Cependant quelques précautions s'imposent si vous n'avez pas la possibilité de vous replier dans un endroit abrité alors qu'un orage éclate.

Par Emmanuelle Gayet

Le plus dangereux dans l'orage, c'est la foudre qui frappe sans prévenir, surtout en été. Les conséquences sont parfois fatales. Pour se protéger, il convient au préalable de limiter les risques. La foudre obéit à deux principes essentiels, dont il faut se prémunir en évitant :

- de sortir ou prolonger une activité à l'extérieur par temps orageux. La foudre tombe le plus souvent en extérieur.
- de se mettre en situation de "cible". Il s'agit de s'éloigner des points culminants, saillants et métalliques qui vous entourent.  D'où, l'adage fort connu qu'il ne faut pas se réfugier sous un arbre isolé. 
 

Quelle attitude adopter en cas d'orages ?

 

1- Vous êtes près d'une habitation ou d'un véhicule, courrez vous abriter !

La raison veut que vous cherchiez à vous abriter le plus vite possible dans un véhicule, une maison.  La foudre atteint rarement une habitation cependant quelques conseils restent de rigueur : 
- ne pas utiliser le téléphone fixe pendant un orage. Si la ligne est touchée par la foudre, la surtension occasionnée peut se propager sur plusieurs kilomètres. En revanche, l'utilisation du téléphone portable reste sans danger.
- débrancher les appareils électriques et les ordinateurs qui pourraient subir des dommages irréparables en cas de surtension.

2- Vous êtes à l'extérieur dans un espace ouvert, mettez-vous en boule en attendant que l'orage s'éloigne !

Il s'agit dans cette situation de ne pas devenir la cible de la foudre. Etendez-vous au sol sur un matériau isolant (bâche, ciré, toile de tente, ou duvet) ou si vous n'en avez pas directement sur le sol ou encore accroupissez-vous ou couchez-vous en boule, jambes repliées contre l'abdomen. Dans cette position il n'y a plus qu'à attendre le l'orage s'en aille. A proscrire : s'abriter sous un parapluie et éviter d'agiter bâton, club de golf, fourche au dessus de votre tête.
Prenez également de la distance avec les pylônes, les clôtures, les structures métalliques, les lacs et tous autres points d'eau.

3- Vous êtes en voiture, réduisez votre vitesse !

Dans votre véhicule, vous êtes protégés grâce au phénomène physique appelé la cage de Faraday. Toutefois, la conduite par temps d'orage peut s'avérer plus délicate. Le sol devient glissant, particulièrement s'il y a de la grêle. Les coups de vent peuvent vous surprendre ainsi que la densité de la pluie. Aussi le plus sage reste de modérer votre vitesse ou de vous arrêter le temps que l'orage s'évacue.

4- Vous êtes en montagne, descendez au plus vite tout en restant vigilant !

En montagne, l'orage peut tourner pendant plusieurs heures dans une même vallée, il peut donc durer. Les sols deviennent glissants, la brume peut se lever rapidement et cacher le chemin. La situation tend à devenir critique assez rapidement. Pour éviter la foudre : éloignez-vous le plus rapidement du sommet (au moins 30 mètres sous le point culminant), mettez à l'écart bâtons et piolet. Ecartez-vous des parois en vous tenant assis ou accroupis sur un élément isolant aussi sec que possible, genoux repliés et pieds joints et attendez l'accalmie.
 

Les Pyrénées sous l'orage / © @Pyrénées Worship - Twitter
Les Pyrénées sous l'orage / © @Pyrénées Worship - Twitter

5- Vous êtes dans l'eau, sortez au plus vite !

En bateau ou en train de nager, regagnez si cela est possible le rivage ou abritez vous sous un pont et appliquez les précautions d'usages quand on est dans un espace extérieur et ouvert.
 

Ce qu'il faut savoir sur les orages et la foudre


Le nuage responsable et spécifique de ce phénomène météorologique s'appelle le cumulonimbus. Ce dernier peut engendrer des pluies fortes à diluviennes, des décharges électriques de foudre accompagnées de tonnerre. Dans des cas extrêmes, l'orage peut produire des chutes de grêle, des vents très violents et, beaucoup plus rarement, des tornades. Il en existe plusieurs formes. Les orages se forment et se déclenchent quelque soit la saison.

La foudre est un phénomène naturel de décharge électrostatique qui se produit lorsque de l'électricité statique s'accumule entre des nuages d'orage, et la terre ou vice versa. C'est le différenciel de potentiel électrique entre les deux points qui produit la décharge causant un éclair de lumière et le tonnerre.

La foudre frappe généralement en extérieur. Elle touche chaque année entre 100 à 300 personnes en France dont un dizaine qui en décède des suites des brûlures ou plus fréquemment d'un arrêt cardiaque.

Il est possible dévaluer la distance qui vous sépare de l'orage. Il suffit de compter le nombres de secondes entre le coup de tonnerre et l'éclair. Pour moins de 30 secondes, cela signifie que l'orage est à moins de 10 kilomètres. Il est temps de s'abriter.

Les plus beaux éclairs du web


Orages et éclairs

 

A lire aussi

Sur le même sujet

Au commissariat de Toulouse, des élèves de CM2 découvrent le métier de policier

Près de chez vous

Les + Lus