Orages cévenols : l'Etat lance une campagne de sensibilisation

La commune de Mèze, dans l'Hérault, inondée - 14 octobre 2016 / © Ville de Mèze
La commune de Mèze, dans l'Hérault, inondée - 14 octobre 2016 / © Ville de Mèze

Fuir les cours d'eau, ne pas descendre en sous-sol, ne pas aller chercher ses enfants à l'école... L'Etat lance une campagne pour sensibiliser aux bons réflexes à avoir, alors que la saison des orages cévenols, ou méditerranéens, approche.

Par R.D. (avec AFP)

Avec l’automne arrive la saison des "épisodes cévenols", ou "méditerranéens", ces orages violents avec précipitations intenses et risques d’inondations. En quelques heures ou quelques jours, c'est l’équivalent de plusieurs mois de précipitations qui tombe, rappelle la préfecture de l'Hérault.

L’Etat lance donc une campagne de sensibilisation aux réflexes de prudence. "Il faut installer la culture du risque", a déclaré jeudi 31 août Marc Mortureux, le directeur général de la prévention des risques au ministère de la Transition écologique.

Un discours avec une résonance toute particulière alors qu’aux Etats-Unis, un ouragan fait actuellement des ravages : "L'ouragan Harvey montre à nouveau que quand un orage est stationnaire, les cumuls d'eau peuvent être considérables et les ruisseaux devenir des torrents", souligne Marc Mortureux.



La campagne de sensibilisation rappelle "les huit bons comportements" à adopter, à savoir :

- S’informer
- Ne pas prendre sa voiturer et reporter ses déplacements
- Se soucier des personnes proches
- S’éloigner des cours d’eau
- Ne pas sortir
- Se réfugier en hauteur
- Ne pas s’engager sur une voie inondée
- Ne pas aller chercher ses enfants à l’école, ils y sont en sécurité

Différents dispositifs d'alerte sont disponibles


Cette campagne sera diffusée à la radio et dans les journaux jusqu’à la fin octobre. Pour s’informer, le public peut notamment se référer au site www.vigicrues.gouv.fr, qui scrute 22.000 km de cours d'eau en France. Un nouveau dispositif, "Vigicrues Flash", est aussi disponible depuis mars pour les mairies qui s'y abonnent (gratuitement). Les 10.000 communes éligibles en France, peuvent ainsi recevoir - par sms notamment - des avertissements sur l'arrivée de crues soudaines, plus précis que les habituelles vigilances départementales.

Météo France a par ailleurs intégré sur son application un pictogramme alertant les détenteurs de téléphone géolocalisés.

Les épisodes cévenols associent plusieurs facteurs : mer chaude, dépression, air froid en altitude. Chaque année, les 15 départements de l’arc méditerranéen mais aussi une part de la vallée du Rhône sont touchés : Alpes-de-Haute-Provence, Alpes Maritimes, Ardèche, Aveyron, Aude, Bouches-du-Rhône, Corse-du-Sud, Haute-Corse, Drôme, Gard, Hérault, Lozère, Pyrénées-Orientales, Var, Vaucluse.

Quelques rappels d'épisodes particulièrement violents :
- Nîmes, 3 octobre 1988 : 420 mm tombent en moins de 12 heures, soit l’équivalent de 6 mois de pluie, concentrés sur cette seule ville
- Lézignan (Aude), 12 novembre 1999 :  620 mm de pluie en 36 heures, soit plus des deux tiers d’une année habituelle de pluie
- Remoulins (Gard), 8 septembre 2002 : le débit de pointe sur le Gard est estimé à 6 700 m3/s, contre 3050 m3/s en 1976 et 1100 m3/s en 2008

En 2016, les intempéries ont été moins fortes que redoutées en Languedoc-Roussillon :



 

Sur le même sujet

SUIVEZ LES ELECTIONS SENATORIALES 2017 SUR FRANCE INFO

Sallèles-d'Aude cherche un médecin généraliste

Près de chez vous

Les + Lus