Lors des élections législatives des 11 et 18 juin 2017 et lors des élections sénatoriales du 24 septembre 2017, des membres du parti "Les Républicains" se sont présentés dans les Pyrénées-Orientales, comme candidats contre les candidats officiels LR investis à ces élections par le parti. Ils vont être exclus.

Ces dissidents, dont certains étaient candidats à l'élection de la présidence locale du mouvement et/ou élus à d'autres mandats grâce à l'implication des militants LR, connaissent parfaitement les règles de notre mouvement. Ces aventures personnelles ont conduits à des défaites où auraient pu y contribuer. Il n'était plus concevable, par respect à l'égard de nos adhérents et sympathisants respectueux de notre mouvement, de conserver les dissidents au sein de notre parti" explique un communiqué LR 66.


Lors du comité départemental du 29 septembre dernier, le président de la fédération des Pyrénées-Orientales, François Lietta et le secrétaire départemental, Daniel Mach ont fait voter l'exclusion des personnes suivantes :

Romain GRAU, candidat LREM aux élections législatives sur la première circonscription et élu au département et à la ville de Perpignan grâce au soutien de notre parti et de ses militants. Sa suppléante Isabelle DE NOELL MARCHESAN est également exclue.
Michele VADUREAU, candidate dissidente aux élections législatives sur la quatrième circonscription.
Marie Thérèse SANCHEZ SCHMID, candidate DVD aux élections sénatoriales, ancienne Député européen et élue à la ville de Perpignan grâce au soutien de notre parti et de ses militants. Son suppléant Bruno GALAN est également exclu.
Joelle ANGLADE candidate LREM aux élections sénatoriales, élue au département et à la ville de Perpignan grâce au soutien de notre parti et de ses militants.
Dominique SCHEMLA, candidate DVD aux élections sénatoriales.

Vote à l'unanimité des votants, moins deux abstentions. Les mesures d'exclusions ont été adoptées et seront transmises au bureau politique du mouvement à Paris.