Dépakine : la présidente de l’association de victimes de Pollestres se livre

Marine Martin, présidente de l'association d'aide aux parents d'enfants souffrant du syndrome de l'anti-convulsivant Dépakine - 15 mars 2017 / © M. Tamon / France3 LR
Marine Martin, présidente de l'association d'aide aux parents d'enfants souffrant du syndrome de l'anti-convulsivant Dépakine - 15 mars 2017 / © M. Tamon / France3 LR

Marine Martin, la présidente de l'association basée à Pollestres, dans les Pyrénées-Orientales, qui dénonce depuis 6 ans le scandale sanitaire de la Dépakine, publie un livre le 6 avril prochain. Elle est aussi l'invitée d'Elise Lucet, ce jeudi soir, dans Envoyé Spécial.

Par Zakaria Soullami


Le combat de la Catalane Marine Martin est aujourd'hui en pleine lumière.

Elle a révélé le scandale de la Dépakine


Il faut dire que son association, Apesac, Association d’Aide aux Parents d'Enfants souffrant du Syndrome de l'Anti-Convulsivant, basée à Pollestres dans les Pyrénées-Orientales, est à l'origine du scandale sanitaire de la Dépakine.


Un reportage de Marc Tamon et Jean-François Puakavasé
Dépakine : la présidente de l’association de victimes de Pollestres se livre
Marine Martin, la présidente de l'association basée à Pollestres, dans les Pyrénées-Orientales, qui dénonce depuis 6 ans le scandale sanitaire de la Dépakine, publie un livre le 6 avril prochain. Elle est aussi l'invité d'Elise Lucet, ce jeudi soir, dans Envoyé Spécial. - France 3 LR - Un reportage de Marc Tamon et Jean-François Puakavasé

Marine Martin se livre


6 ans après, Marine Martin se bat toujours pour faire reconnaître un scandale sanitaire d'Etat : la Dépakine. Un médicament contre l'épilepsie, qui pris durant la grossesse, peut provoquer des troubles physiques et neurologiques chez les enfants. Elle sort un livre "Dépakine, le scandale, je ne pouvais pas me taire" chez Robert Laffont le 6 avril prochain.

Marine Martin préside l'association d'aide aux parents d'enfants souffrant du syndrome de l'anti-convulsivant Dépakine - 15 mars 2017 / © M. Tamon / France 3 LR
Marine Martin préside l'association d'aide aux parents d'enfants souffrant du syndrome de l'anti-convulsivant Dépakine - 15 mars 2017 / © M. Tamon / France 3 LR

Déjà plusieurs victoires


Marine Martin mène un combat contre les responsables du géant pharmacuetique Sanofi, fabricant de la Dépakine. Seule au départ, elle fédère aujourd'hui un collectif qui demande une indemnisation à l'Etat et au laboratoire. Elle a obtenu de nombreuses victoires et grâce à son association, des vies ont probablement été sauvées, c'est clairement ce qui la fait avancer.

Sur le plateau d'Envoyé Spécial


Cette histoire, son combat, elle a aussi choisi d'en livrer témoignage sur le plateau d'Envoyé Spécial aux côtés d'Elise Lucet dans un reportage intitulé "Dépakine : un silence coupable". Envoyé Spécial promet un focus sur "un scandale sanitaire et sur l'inertie des autorités de santé".

A lire aussi

Sur le même sujet

SUIVEZ LES ELECTIONS SENATORIALES 2017 SUR FRANCE INFO

A Toulouse, des parents d'élèves se mobilisent pour des familles sans logement

Près de chez vous

Les + Lus