L'hôpital de Cerdagne ouvrira bientôt ses portes à Puigcerdà

Puigcerda (Espagne) - le nouvel hôpital transfrontalier de Cerdagne - octobre 2013. / © F3 LR
Puigcerda (Espagne) - le nouvel hôpital transfrontalier de Cerdagne - octobre 2013. / © F3 LR

Le projet d'hôpital transfrontalier franco-catalan en Cerdagne, lancé en 2002, est sur le point de se concrétiser. Le bâtiment est construit, les équipements sont en cours d'installation. C'est un chantier européen vital pour la Cerdagne et les Pyrénées qui aura nécessité efforts et persévérance.

Par Fabrice Dubault


Ouverture en vue pour l'hôpital transfrontalier de Puigcerdà. La construction du bâtiment est achevée, le matériel est en cours d'installation, uniquement du matériel de pointe.

Bref, c'est un exemple réussi de coopération franco-catalane, sous l'égide de l'Union Européenne, mais il aura fallu plus de 10 ans pour réaliser le projet initial de ce GECT hôpital de Cerdagne.

Le territoire sur lequel le GECT exerce sa compétence (la Cerdagne et le Capcir) couvre une superficie de 1.340 km2. Cette superficie représente 53 communes espagnoles et françaises, pour une population totale de 30.259 habitants. Lors de la saison hivernale, ce chiffre peut être quadruplé.

Puigcerda (Espagne) : ouverture de l'hôpital transfrontalier de Cerdagne

 

LE GECT HÔPITAL DE CERDAGNE

Le GECT Hôpital de Cerdagne (aussi dit GECT-HC) est un groupement européen de coopération territoriale institué le 26 avril 2010.
Il a pour vocation de fournir des soins médicaux à environ 30.000 habitants de la vallée de Cerdagne, de part et d'autre de la frontière franco-espagnole. Ce GECT, contrairement aux autres, a été prévu pour une durée de 10 ans automatiquement prorogés, si aucun État participant au GECT ne s'y oppose.

En 2003, une étude est lancé concernant la viabilité d'un hôpital transfrontalier dans le cadre de l’eurorégion. Le 10 janvier 2003, un accord est signé entre la Generalitat de Catalogne et le Conseil régional du Languedoc-Roussillon dans le cadre d'Interreg III.

En octobre 2007, Marina Geli et Roselyne Bachelot signent, à Paris, un pacte définissant les participations financières pour la construction de l’hôpital : 40% du montant de la construction reviennent à la France, et 60% reviennent à la Catalogne.
En juillet 2008, le budget pour la construction est adopté : il s'élève à 31 millions d'euro dont 60% issu du FEDER et les 40% répartis entre les partis par ledit pacte.

A lire aussi

Sur le même sujet

Gard : Bilou le casse cou pour prévenir des accidents domestiques

Près de chez vous

Les + Lus