Législatives : les résultats du 1er tour dans les Pyrénées-Orientales

A l'issue du dépouillement, 4 duels LREM/FN au second tour des législatives catalanes. / © Aude Chéron. France 3 Pays catalan
A l'issue du dépouillement, 4 duels LREM/FN au second tour des législatives catalanes. / © Aude Chéron. France 3 Pays catalan

La République en Marche contre le Front National. Ce sont les duels du second tour dans les 4 circonscriptions du Roussillon. Dans un département hier acquis à la gauche, le paysage politique est bouleversé. Dans la 2e circonscription, Louis Aliot (FN) arrive en tête avec plus de 30% des voix.

Par Sylvie Bonnet

Les légistatives ont confirmé, dans les Pyrénées-Orientales, le laminage des partis traditionnels. Avec 3 sortants PS et un sortant LR, le département avait jusque là fait la part belle aux socialistes. C'est fini. Entre les scores des candidatures d'En marche et du Front National, les cartes ont été largement rebattues. Plus de socialiste et plus de candidat LR.  Au second tour, ce sont des duels En marche/Front National qui auront lieu dans les 4 circonscriptions catalanes. 


Romain Grau contre Alexandre Bolo dans la 1ère circonscription


31,75% des suffrages exprimés pour le candidat "En marche" Romain Grau dans cette première circonscription Perpignan Toulouges. Un bon score au regard du passé politique pour le moins changeant du candidat. D'abord PS, puis suppléant du candidat LR Daniel Mach aux dernières législatives, il était cette fois son adversaire et a mis en avant son amitié avec Emmanuel Macron. Résultat : 10354 voix pour LREM largement en tête devant Alexandre Bolo, Front national qui engrange 20,26% des suffrages.
Daniel Mach, LR et maire de Pollestres, qui arrive 3ème à moins de 300 voix du candidat frontiste a dors et déjà annoncé qu'il quittait la vie politique.

Dans cette première circonscription , Jacques Crespa, le député PS sortant, ne se représentait pas et aucun candidat estampillé Parti Socialiste ne l'a remplacé mais Jean Codognès était investi au nom de l'accord P.S avec Europe Ecologie Les Verts. 
Dans cette petite circonscription urbaine, En Marche n'est arrivé que 3ème au premier tour de la présidentielle, avec moins de 20% des suffrages exprimés contre 21,43% pour Mélenchon et 27,9% pour Le Pen.
Lors des dernières législatives de 2012,  Daniel Mach, UMP, avait obtenu 28,19 % des suffrages au premier tour, en ballotage avec le socialiste Jacques Cresta à 24,62% et Louis Aliot (FN) à 24,13%.


Le FN Louis Aliot en tête dans la 2ème circonscription



C'est sur le territoire le plus ancré à droite, Perpignan-Canet,  que s'est présenté cette fois Louis Aliot, délaissant la 1ère circonscription au profit de son attaché parlementaire Alexandre Bolo. Résultat, l'eurodéputé frontiste remporte le premier tour de ces législatives avec 30,8% des suffrages exprimés devant Christine Espert,  représentante des Républicains en Marche et présidente départementale du Modem qui a obtenu 29,11% des suffrages. Moins de 800 voix séparent les deux candidats. Vu le fort taux d'abstention (près de 51% dans cette circonscription) au total 14,73% des inscrits ont voté pour le Front National.

Louis Aliot, en tête dans la 2ème circonscription des Pyrénées-Orientales
Le leader frontiste de Perpignan arrive premier avec plus de 30% des suffrages. - F3 Pays catalan

Face au candidat du FN, le député sortant, Fernand Siré se représentait pour Les Républicains mais n'a obtenu que 13,3% des suffrages. Dans cette circonscription Perpignan-Canet, le Front national avait remporté 34,1% des suffrages au premier tour de la présidentielle, loin devant Macron à 17,32% ( Mélenchon était arrivé en second position avec 19,24% des suffrages)

Pour rappel, lors du premier tour des dernières législatives, en 2012, la socialiste Toussainte Calabrèse etait arrivée en tête avec 32,14% des suffrages, en ballotage devant  Fernand Siré (UMP) 27,70% et Irina Kortanek, FN, 23,59%.
Perpignan : Louis Aliot qualifié pour le second tour dans la 2e circonscription des Pyrénées-Orientales
Le N°2 du FN est au second tour dans la circonscription de Perpignan-Canet. Une qualification sans triomphe. - F3 LR - Reportage : P.Georget et M.Tamon

Une 3ème circonscription  LREM/Front national féminine



C'est l'autre semi-surprise de ce scrutin. L'ex secrétaire d'Etat Ségolène Neuville  qui se présentait à nouveau dans la circonscription Perpignan-Prades a été largement battue. Par Laurence Gayte pour la République en Marche, tout d'abord. La candidate LREM engrange 22,7% des suffrages devant Sandrine Dogor pour le Front National qui totalise 19,28 % des voix.

Perpignan : les sortants lourdement battus notamment dans la 3e circo
L'ex secrétaire d'Etat Ségolène Neuville qui se présentait à nouveau dans la circonscription Perpignan-Prades a été largement battue. Par Laurence Gayte pour la République en Marche, tout d'abord. La candidate LREM engrange 22,7% des suffrages devant Sandrine Dogor pour le Front National qui totalise 19,28 % des voix. - F3 LR - Reportage : M.Tamon et PH.Georget

Laurence Gayte premier tour législative
Réaction de la candidate LREM en tête pour le second tour dans la 3ème circonscription des Pyrénées-Orientales. - France 3 pays catalan

Dans cette circonscription où le Front National était plus faible, Le Pen avait tout de même obtenu plus de 27% des suffrages au premier tour de la dernière présidentielle, contre 22,75 pour Mélenchon et 18,52 pour Macron.
Pour rappel, lors des dernières législatives, en 2012, Ségolène Neuville était arrivée en tête avec 37,65% des suffrages au premier tour, contre 30,52% pour son adversaire de l'UMP Jean Castex.

Cazenove contre Massanell dans la 4ème circonscription


Une circonscription aux multiples facettes, à l'image du relief contrasté entre la Côte Vermeille et le Haut-Vallespir. Ici le député sortant Pierre Aylagas, PS, ne se représentait pas. C'est le maire d'Amélie-les-Bains et conseiller départemental, Alexandre Reynal, qui a pris le relai pour la gauche. Il a été battu à plates coutures ( 7,5% des voix)
Face à lui le "petit nouveau", Sébastien Cazenove, référent départemental de LREM et néophyte en politique a "cartonné": 29% des voix devant Stéphane Massanell, Front Nationa, 20% des voix. Quant à Jacqueline Irles qui se présentait pour les Républicains, l'ancienne députée et maire de Villeneuve de la Raho a été battue avec 15,37% des voix. 
A noter que Dominique Guérin, candidate pour la France insoumise et arrivée devant le PCF et le PS avec 10,7% des voix.  Un score à rapprocher du premier tour de la dernière présidentielle puisque Mélenchon est arrivé second avec 21,4% des suffrages derrière Le Pen 29,5%.

Pour mémoire, dans cette 4ème circonscription, Pierre Aylagas (PS) était arrivé en tête au premier tour des  législatives 2012, avec 35,98% des suffrages devant Jacqueline Irles 27,16%.




Sur le même sujet

SUIVEZ LES ELECTIONS SENATORIALES 2017 SUR FRANCE INFO

Portrait de Stéphane Sapinart, le nouvel entraîneur des Spacer's de Toulouse

Près de chez vous

Les + Lus