Les Pyrénées-Orientales et la Lozère concernés par les sénatoriales du 24 septembre

le Sénat / illustration / © France 3 LR
le Sénat / illustration / © France 3 LR

Le 24 septembre, les grands électeurs devront renouveler, pour six ans, les sénateurs des départements de la deuxième série. Dans l’ex Languedoc-Roussillon, seul le département des Pyrénées-Orientales et de la Lozère sont concernés.

Par Joane Mériot

Les sièges de 170 sénateurs sur les 348 de la Haute Assemblée seront renouvelés pour un mandat de six ans, lors des élections sénatoriales du 24 septembre 2017. Dans la Lozère, un seul siège est à pourvoir et dans les Pyrénées-Orientales, 2 sièges sont à prendre et les deux sénateurs sortants espèrent bien les conserver, puisqu'ils se représentent. 

Qui sont les sénateurs actuels dans les P-O ? 


Actuellement, les sénateurs des P-O sont : François Calvet, 64 ans, élu Les Républicains, groupe LR et Hermeline Malherbe, 48 ans, Parti socialiste, groupe RDSE.

Quels candidats ? 

Pour l'instant, à droite, le sortant François Calvet se représente, mais avec deux autres candidats LR pour deux sièges. LRM présente également deux candidats, avec un Modem dissident. À gauche, la sortante PS, Hermeline Malherbe, se représente au côté d’un autre candidat PS. Mais elle doit aussi faire face à un candidat divers gauche.

Et en Lozère ? 

Alain Bertrand est le sénateur sortant, il repart avec l'investiture LRM. Ancien maire de Mende, il siège au groupe RDSE et s’est rapproché récemment de LRM, après avoir participé à la primaire PS au côté de Manuel Valls. 


Les candidatures doivent être déposées entre le 4 et le 8 septembre.


Les sénatoriales, mode d’emploi …




Les sénateurs sont élus au suffrage universel indirect par un collège d’environ 160.000 grands électeurs lors d’un scrutin majoritaire à deux tours pour les Pyrénées-Orientales et la Lozère. Les sénateurs sont élus par des élus locaux : députés de la circonscription, conseillers régionaux et départementaux et délégués des conseillers municipaux.

En métropole, ce renouvellement concerne les départements allant, dans l’ordre minéralogique, de l’Indre-et-Loire aux Pyrénées-Orientales ainsi que les départements d’Île-de-France, et outre-mer, la Guadeloupe, la Martinique, la Réunion, Mayotte, la Nouvelle-Calédonie et Saint-Pierre-et-Miquelon.

Ce qui exclut donc le scrutin pour l’Aude, l’Hérault et le Gard.

Sur le même sujet

SUIVEZ LES ELECTIONS SENATORIALES 2017 SUR FRANCE INFO

Naissance de deux bébés tigres à Prades : trouvez-leur un nom catalan !

Près de chez vous

Les + Lus